LeBron James vs Carmelo Anthony : « La première fois qu’on s’est rencontrés c’était en 2001 »; « On est restés là des heures »

LeBron James vs Carmelo Anthony : « La première fois qu’on s’est rencontrés c’était en 2001 »; « On est restés là des heures »

Cette nuit LeBron James, n°1 de la draft 2003, a eu rendez-vous avec Carmelo Anthony, n°3, à Portland pour des retrouvailles entre potes de longue date à l’occasion de la rencontre. Leur 34ème confrontation en carrière.

« LeBron : – La première fois qu’on s’est rencontrés c’était en 2001, 2001 hein c’est ça ? Oui, les Jeux olympiques junior avec Team USA à Colorado Springs. C’était un tryout je crois. Ils font venir les 24 meilleurs lycéens du pays, j’étais sophomore et il était junior.

Melo : – On ne se connaissait pas vraiment, l’équipe était un peu scindée en deux. Il était plus jeune, on n’a pas beaucoup échangé, mais il y a toujours eu ce respect mutuel.

LeBron : – Je me revois rentrer chez moi et dire à mes coéquipiers de lycée que j’avais vu le meilleur joueur de lycée de ma vie à ce moment là !

Melo : – On s’est rencontrés sur les marches d’un hôtel l’année suivante en Pennsylvanie sans vraiment se connaître. C’était genre : ‘Hey Melo, viens en bas on parle 5 minutes’. Ça s’est fait comme ça. On est restés là des heures. C’était très naturel, à ce moment-là c’était comme si on se cherchait mutuellement un frère sans savoir que c’était le cas.

LeBron : – Quand tu as une connexion avec quelqu’un tu ne peux pas l’expliquer. On ne sait pas. Je peux dire qu’on a tous les deux été élevés par nos mères, on venait tous les deux des quartiers, où tout le monde nous voyait comme ceux qui allaient ouvrir une brèche, on avait quelque chose en commun.

Depuis 2003, leurs parcours ont été très différents, mais l’amitié et le respect n’ont fait que grandir.

« Que respectez-vous le plus chez l’autre ?

LeBron : – Sa résilience. Rien ne l’arrête, il se moque de ce que les gens disent, il s’occupe de lui, il croit en son propre parcours. Et il ne laissera personne l’y en détourner.

Melo : – Je dirais sa mentalité. Son mental, la façon dont il approche les choses. »

via The Athletic

Leave a Reply