Steve Kerr : “Ca peut paraître étrange mais j’apprécie vraiment cette saison”

Steve Kerr : “Ca peut paraître étrange mais j’apprécie vraiment cette saison”

Vu qu’il a passé cinq ans à dominer la NBA et à se battre pour le titre, on pourrait penser que le retour des Warriors dans les bas-fonds de la NBA (derniers avec 4 victoires et 19 défaites) mettrait le bourdon au coach Steve Kerr. Et pourtant.

“En fait, j’apprécie vraiment cette saison. Et ça peut sembler étrange, je sais.” Steve Kerr.

Le coach a tout simplement moins la pression des résultats, d’attentes pour son groupe, de sa part et de celle des journalistes. La pression des médias est également moins forte et il peut expérimenter tranquillement, tout en faisant progresser des jeunes joueurs. Il y a pire comme situation, surtout que beaucoup anticipent un retour de la franchise californienne au premier plan l’année prochaine. Un joueur à fort potentiel se rajoutera au groupe via leur tour de draft et ils ont la possibilité de trader D’Angelo Russell contre un gros joueur capable de jouer au poste trois.

“On aura une équipe très différente de celle qui était en Finals l’année dernière. On a perdu beaucoup de gars de ce groupe. Mais le plus important cette année, c’est d’être en bonne santé, de développer les jeunes et de voir si on peut renforcer notre roster, faire progresser des joueurs qui pourront devenir très importants dans le futur et faire revenir le noyau du groupe pour à nouveau jouer le titre. C’est excitant. J’apprécie de faire apprendre des trucs. Nous avons de super jeunes, qui veulent apprendre et se donner à fond chaque soir. Les circonstances sont complètement différentes, mais en tant que coach je tire beaucoup de satisfaction des détails du coaching et de l’attention que je dois donner aux jeunes. Ils sont incroyables. Ils veulent apprendre et jouent très dur. Ils progressent. Je pense que j’ai appris à être un meilleur coach. Je n’avais pas été dans une situation comme ça. C’est un bon rappel que chaque année est différente. Les cinq dernières, nous jouions le titre et je devais gérer l’équipe et préparer les playoffs. Là, il s’agit plus d’enseigner et de développer des jeunes.” Steve Kerr.

Parmi ces joueurs qui pourraient être importants dans le futur, on retrouve Glenn Robinson III. En difficulté depuis le début de sa carrière (six équipes en six ans), l’ailier est performant cette saison, shootant à 45% aux tirs, dont 38%, à trois points. Et il défend.

“Je suis venu ici pour avoir une opportunité d’être compétitif et de me montrer. J’ai parié sur moi-même après que Detroit n’ait pas activé mon option l’année dernière. Je savais que ce serait un bon endroit, et que j’aurais une bonne opportunité. Je dois toujours rester prêt et tirer avantage de chaque situation. La culture ici est très positive et tournée vers la victoire, même si on ne gagne pas beaucoup. Le coaching staff et les joueurs ont un très bon état d’esprit c’est génial. On peut parler avec Draymond Green, Stephen Curry et Klay Thompson, qui sont concentrés sur la victoire. J’ai tellement appris de ces gars, mais aussi de Steve Kerr et du staff…” Glenn Robinson.

Au final, cette saison off pourrait bien être un mal pour un bien pour des Warriors qui avaient bien besoin d’une pause.

“J’ai dit après notre défaite en Finals que peut-être on devait juste prendre des vacances, aller en Italie et boire du vin. Je ne blaguais qu’à moitié, j’avais vraiment l’impression que nos gars étaient lessivés. Ironiquement, c’est un peu le moment pour Steph et Klay de relâcher la pression. Je ne pense pas que quelqu’un qui n’est pas allé en Finals cinq années consécutives puisse comprendre ce qu’il faut pour le réussir. C’est crevant, les gars mettent tout dans la balance pendant cinq ans, neuf mois par saison. Chaque match est la rencontre de l’année pour leurs adversaires. À mon avis, c’est une bonne chose pour certains de nos joueurs clés.” Steve Kerr.

Via NBA.com.

Leave a Reply