Des Bulls clutchs face à des Clippers décimés; Jim Boylen : “Nous aussi on peut un peu dire ‘Oui, mais'”

Des Bulls clutchs face à des Clippers décimés; Jim Boylen : “Nous aussi on peut un peu dire ‘Oui, mais'”

Première victoire de la saison contre une équipe au bilan victoires/défaites positif pour les Bulls cette nuit ! Pas face à n’importe qui puisque ce sont les Clippers qui sont tombés 109-106 au United Center suite à un and one obtenu à 2 secondes de la fin sur un layup par Zach LaVine, homme du match avec 31 points à 11/23 dont 4/7 à 3-points, 4 rebonds, 2 passes et 2 interceptions. Et pas la peine de faire remarquer à son coach Jim Boylen que Los Angeles a joué cette rencontre sans Kawhi Leonard, Patrick Beverley et Lou Williams.

« Oui, et bien nous n’avions ni Otto Porter Jr., ni Chandler Hutchison ni Daniel Gafford. Donc nous aussi on peut un peu dire ‘Oui, mais’. » Jim Boylen

Lauri Markkanen a égalé son record en saison au rebond avec 17 prises tout en signant son 3ème double-double de la saison avec 13 points, Denzel Valentine (16 points, record en saison) a joué la quasi-intégralité du dernier quart et rentré un 3-points clutch dans la dernière minute et Thaddeus Young a lui battu son record en saison avec 17 points.

« On avait besoin que quelqu’un mette un gros tir et c’est ce qu’il (Valentine) a fait. » Jim Boylen

« Je suis très confiant dans mes capacités. J’attendais que le ballon me trouve. Zach est notre meilleur joueur, donc le ballon va être dans ses mains. Mais je suis prêt à shooter, j’aime ces moments et j’aime rentrer ces shoots. » Denzel Valentine

Kris Dunn, 9 points à 4/7, 9 rebonds, 4 passes et 3 contres, a lui récupéré un ballon crucial en défense sur Paul George (27 points à 9/20, 4 rebonds, 6 passes) juste avant le tir clutch de Valentine.

« Un énorme moment. » Jim Boylen

C’est aussi lui qui a contesté sur la dernière tentative manquée du Clipper au buzzer pour égaliser.

« J’aime défendre. Je sais que ça fait partie de mon rôle dans cette équipe et ça me tient à cœur. C’est un super feeling de défendre face à un gros joueur et de réussir des stops en fin de match. » Kris Dunn

Avant le game-winner de LaVine, il a aussi parfaitement embrouillé la défense (sur Dunn, Rodney McGruder a bloqué George au moment de switcher sur LaVine et s’est laissé déborder) pour faire la place à son coéquipier :

“Je savais que Zach allait attaquer le cercle parce que lorsque j’ai fait ça, j’ai vu Paul George qui me regardait.” Dunn

Au point que LaVine a été surpris d’avoir autant d’espace pour driver.

“Je prends ! Quand j’ai vu l’accès au cercle s’ouvrir, il restait genre 5 secondes. Nous essayions d’avoir le dernier shoot, mais quand cela s’est ouvert j’ai essayé d’obtenir un un-contre-un. Il (Montrezl Harrell) est costaud, mais je savais que je pouvais aller le défier.” LaVine

LaVine avait manqué récemment un shoot à 3-pts en isolation face aux Warriors, mais aussi un tir avec une prise à deux face aux Raptors. Cette fois il s’est rattrapé un peu.

“Tu ne peux pas être parfait. Bien que les gens montrent plus le négatif que le positif, j’ai aussi eu de bons moments dans le money time. J’essaye de faire la bonne action pour que nous gagnions. Et je l’ai fait ce soir.” LaVine

via NBC Sports

Leave a Reply