Sans Drummond puis sans Griffin mais avec Derrick Rose, les Pistons ont tenu James Harden; Snell : “C’est notre superstar”

Sans Drummond puis sans Griffin mais avec Derrick Rose, les Pistons ont tenu James Harden; Snell : “C’est notre superstar”

Si James Harden a eu besoin de 33 tirs pour marquer 39 points (14/33) contre les Pistons samedi soir, c’est en partie grâce au travail de la paire Bruce BrownTony Snell, assignée à l’un des boulots les plus difficiles de la ligue : défendre sur l’arrière des Rockets, qui restait sur deux matchs à minimum 50 points.

« Ils lui ont compliqué la tâche. C’est un bon joueur, il va mettre ses points. Mais il faut lui compliquer la tâche et je trouve qu’ils ont fait du bon boulot là-dessus ce soir. » Luke Kennard

Mieux encore que le gêner dans ses tirs, les Pistons (qui ne lui ont concédé que 8 lancers-francs) ont réussi à lui retirer son playmaking après le 1er quart-temps : Harden a délivré 6 de ses 7 passes décisives dans les 12 premières minutes.

« Ils ont fait du super boulot. Brown l’a pris en tout-terrain à chaque fois, c’est un sacré boulot. Cela demande de la discipline et de l’endurance et Tony et Bruce en ont fait preuve. » Dwane Casey

Thon Maker (4 points, 6 rebonds, 2 contres), Christian Wood (11 points et 12 rebonds en 22 minutes) et Markieff Morris (15 points à 3/6 à 3-points) ont aussi eu leur importance en l’absence d’Andre Drummond, victime d’une réaction allergique après l’ingestion d’un avocat lors de la visite de son équipe à Mexico, et de Blake Griffin (2 points à 0/7), absent en seconde mi-temps en raison de douleurs au genou gauche (opéré au printemps dernier). Sans le meilleur rebondeur de la ligue et contre une équipe faisant partie du top 10 de la ligue dans le domaine, Detroit a dominé le rebond 55-46.

« C’est très satisfaisant. Nos gars ont joué dur. » Dwane Casey

Sept joueurs ont terminé à au moins 10 points (10 points à 4/7 pour Langston Galloway) et Luke Kennard et Derrick Rose se sont partagés la majorité du scoring : le premier a inscrit 19 de ses 22 points en 1ère mi-temps (dominée 62-52), le second a marqué 10 de ses 20 points dans le dernier quart tout en finissant le match à 12 passes décisives.

« C’est ce dont tu as besoin et c’est la NBA, des joueurs qui peuvent se créer leurs propres tirs. C’est ce qu’il a fait. » Dwane Casey

« On lui fait confiance quand il a le ballon. C’est notre superstar. On lui fait confiance pour faire le bon choix. » Tony Snell

Et Brown, en plus de son apport défensif sur Harden (forcé à pénétrer par les visiteurs pour éviter une série de step-backs à 3-points assassins), a signé 16 points à 9/9 aux tirs, 6 passes, 4 interceptions, 1 contre et… 10 rebonds. Au final Detroit l’a emporté 115-107 en résistant au retour de ses adversaires (sans Russell Westbrook, au repos) en fin de match.

via NBA

Leave a Reply