JJ Redick : “Je n’ai jamais vu un de mes coéquipiers traverser quelque chose d’aussi dur que Markelle Fultz”

JJ Redick : “Je n’ai jamais vu un de mes coéquipiers traverser quelque chose d’aussi dur que Markelle Fultz”

JJ Redick et Markelle Fultz ont passé deux saisons ensemble entre 2017 et 2019 sous le maillot des Sixers. Les deux hommes ont profité du match entre les Pelicans et le Magic, pour se retrouver. Et l’arrière vétéran apprécie de voir son ancien coéquipier enfin en bonne santé, capable d’enchaîner les matchs et avec le sourire sur le terrain.

“Je suis sérieux, je ne veux pas tomber dans le pathos, mais c’est important pour moi de le voir jouer, c’est tout. Pareil, c’est important qu’il ait le sourire sur le parquet. J’ai le sentiment qu’il est bien mentalement et physiquement et au bon endroit à Orlando. J’aime ce que le Magic a fait en lui permettant de grandir et d’être lui-même. Je vais être un fan de ce gars pour les 15/20 prochaines années j’espère. Il est spécial.” JJ Redick.

Pendant leurs deux années communes, Redick, de 14 ans l’aine de Fultz, a essayé de le protéger des critiques qu’il subissait, la faute à des blessures à répétition et un état de santé pas clair du tout alors qu’il avait été sélectionné en première position à la draft.

“Je tiens à lui, à la personne qu’il est. Je pense que c’est un jeune merveilleux. Il a un bon état d’esprit et avec tout ce qu’il a traversé, il était un peu cassé mentalement. Le voir de retour droit dans ses bottes c’est important pour moi. Je sais qu’il aime le basket, je veux juste qu’il prenne du plaisir à jouer. Parfois, l’ascension pour devenir une star n’arrive pas aussi vite que prévu pour certains et il a eu des petits contretemps. Mais je m’attends à ce qu’il ait une grosse carrière. Je n’ai jamais vu un de mes coéquipiers traverser quelque chose d’aussi dur. Ne pas croire en son skillset, de ne pas avoir l’impression de pouvoir aller sur le terrain et avoir de l’impact à cause de ce qui se passe dans votre corps, c’est très frustrant. J’ai trouvé qu’il avait ça du mieux qu’il pouvait. En plus, il avait beaucoup de pression de la part des fans de Philly, ainsi que des médias vu qu’il avait été choisi en premier. Donc je me sentais mal pour lui le temps qu’on a passé ensemble.” JJ Redick.

Son coach Steve Clifford est d’ailleurs très heureux de ses progrès, même s’il a encore du mal à trouver la mire de loin comme le montrent ses 23% à trois points.

“Depuis qu’il est avec nous, il a une super attitude. C’est un travailleur naturel, et il est de plus en plus en bonne santé. Moins il est blessé, plus on verra à quel point il sera de plus en plus fort. Les gens parlent beaucoup de son tir, et quand son épaule et son poignet vont guérir, il sera meilleur là-dessus. Il tirait à 40% à trois points à l’université, donc ce n’est pas devenu un gars qui ne peut pas shooter. Son coach au lycée était à notre match le dernier soir et il disait que parfois il peut voir son rythme de tir revenir. Donc je pense que ça va revenir avec la santé et qu’il va jouer de mieux en mieux.” Steve Clifford.

Fultz tourne à 11,6 points, 2,8 rebonds et 4,2 passes décisives par match.

Via The Athletic.

[Dernière chance] Voyage NBA : Assistez à deux affiches de rêve à Boston !

Leave a Reply