Les Clippers presque au complet; Doc Rivers : « Quand Lou Williams est chaud, il n’y a aucun shoot qu’il ne peut pas mettre »

Les Clippers presque au complet; Doc Rivers : « Quand Lou Williams est chaud, il n’y a aucun shoot qu’il ne peut pas mettre »

Battus par les Bulls lors du précédent match avec une ribambelle de blessés, les Los Angeles Clippers sont désormais quasiment au complet. Hier soir un seul manquait à l’appel dans l’effectif, JaMychael Green, touché au coccyx. Le duo Kawhi LeonardPaul George était bien là, tout comme Patrick Beverley ou encore Landry Shamet, absent depuis plusieurs semaines. En manque d’entraînement depuis le début de saison, c’est lors des matchs qu’ils vont pouvoir bosser un peu et apprendre à tous jouer ensemble.

« Nous pouvons commencer à trouver notre rythme avec tout le monde sur le terrain. Nous pouvons voir quelle est notre rotation. » Kawhi Leonard

Mais il ne fallait pas prendre les Suns à la légère et les Californiens étaient prévenus, battus en début de saison par les hommes de l’Arizona alors qu’ils étaient sur 13 victoires de rang.

« Dans ce match ils nous avaient sautés à la gorge et nous avons pris conscience que tout le monde allait faire son meilleur match face à nous. » Ivica Zubac 

Les Clippers ont dominé les débats de bout en bout malgré un peu de maladresse en début de rencontre. Ils ont fait parler leur défense en limitant Phoenix à 44 points et 40% aux tirs.

« J’ai trouvé que toute l’équipe était un peu molle en première mi-temps, mais nous nous en sommes sortis. » Doc Rivers

Les Clippers ont appuyé sur l’accélérateur en seconde mi-temps, notamment le duo Paul George – Kawhi Leonard, qui a inscrit 18 points d’un 32-16 qui a fait passer le score à 90-69. Puis Lou WIlliams a fini le job en scorant les 11 premiers points des siens en dernier quart dont 3 tirs à 3-pts.

« Quand il est chaud, il n’y a aucun shoot qu’il ne peut pas mettre. C’était un bon passage pour nous. Le scoring de Lou nous a permis de garder Paul et Kawhi sur le banc pour qu’ils se reposent. » Doc Rivers

Via La Times

Leave a Reply