Giannis Antetokounmpo : « Je n’étais pas supposé être ici »

Giannis Antetokounmpo : « Je n’étais pas supposé être ici »

Cette nuit choc au sommet entre les Bucks et les Lakers, les deux meilleures équipes du début de saison, mais aussi choc entre 3 des meilleurs joueurs de la ligue : Giannis Antetokounmpo, MVP en titre, et deux prétendants : LeBron James et Anthony Davis. Si c’est encore tôt dans la course au MVP, le Grec a envoyé un message en menant les siens à la victoire avec 34 points. Moment très spécial pour lui puisque la famille était réunie : ses frères Thanasis (Bucks), Kostas (Lakers) et Alex étaient présents, tout comme ses parents et sa femme, enceinte.

« Je pense que le plus important est d’essayer de rester humble. Quand tu remportes le titre de MVP et que tu gagnes 60 matchs, c’est difficile. Tu te dis ‘Ok, quoi d’autre maintenant ?’ Mais au bout du compte je réalise, et ma famille aussi, que je ne suis pas supposé être ici. Je n’étais pas le premier choix. Anthony Davis l’était. LeBron James l’était. Je n’étais pas supposé être ici. Je ne suis pas supposé affronter ces deux monstres, donc je suis juste heureux d’être ici et heureux de connaître ce processus, et je ne cesse de vouloir m’améliorer, faire mieux pour mon équipe et c’est ce qui me rend heureux. » Giannis

Le Grec a établi un record en carrière sur ce match avec un 5/8 à 3-pts ! En décembre il shoote à 44% à 3-pts après avoir rentré seulement 29%de ses tentatives en octobre-novembre. Ses 5 shoots à 3-pts l’ont été en plus à plus de 8.2m, soit le plus gros total pour un Buck lors des 20 dernières saisons.

« Je vais continuer de shooter. Peu importe si j’en mets un, deux ou cinq. Je veux juste progresser. Et je veux continuer de m’améliorer et de bosser sur mon jeu, et il y aura des soirs où je n’en mettrai pas un seul et d’autres où j’en mettrai 5, mais je dois continuer de shooter parce que c’est ce que mon équipe veut que je fasse. » Giannis

Cela va commencer à être très très inquiétant s’il peut shooter d’aussi loin et surtout marquer avec régularité derrière l’arc, sa plus grosse faiblesse.

« C’est un joueur très rare et très spécial. Beaucoup de joueurs ne cessent de bosser, de progresser, c’est comme ça dans notre ligue, c’est ça être professionnel. Mais ce que Giannis fait l’été, la quantité de travail qu’il fournit avant les entraînements, après les entraînements, la façon dont il prend soin de son corps, et je pense que tout le monde, notamment ses pairs, aussi spécial qu’il ait été l’an passé, savent qu’il peut encore être meilleur. Il fait ce qu’il faut. Il travaille, y passe du temps et nous sommes chanceux qu’il soit dans notre équipe et nous excités de notre futur avec lui. » Mike Budenholzer

Si Davis a compilé 36 points, 10 rebonds et 5 passes, il n’a pas réussi à peser défensivement puisque Giannis a marqué 14 points lorsque Davis défendait sur lui.

« Gagner des matchs, c’est la priorité, mais au bout du compte l’important c’est de progresser et voir les résultats. Tous les shoots que j’ai mis aujourd’hui, je ne les mettais pas il y a 4 ou 5 ans, donc les voir rentrer ce soir, ça me rend heureux. Cela me donne envie de bosser sur d’autres domaines de mon jeu. C’est ce qui me rend heureux. » Giannis

Via ESPN

Leave a Reply