En manque de solutions face à Giannis Antetokounmpo, Steve Kerr a même tenté une bonne vieille méthode

En manque de solutions face à Giannis Antetokounmpo, Steve Kerr a même tenté une bonne vieille méthode

Cette nuit à San Francisco au Chase Center, c’était la Greek Night, et sans surprise c’est un Grec qui a brillé : Giannis Antetokounmpo.

“C’était énorme. J’ai eu la chance de regarder un peu les gamins à la mi-temps, il y avait de la musique grecque, c’était sympa. C’était cool de voir des fans grecs soutenir les Bucks, me soutenir moi et mon frère. C’est toujours sympa d’être ici.” Giannis

Steve Kerr a un peu tout tenté face au MVP grec. Il a notamment utilisé une stratégie qui consistait à mettre un mur de 3 joueurs devant lui, comme il avait pu le faire avec James Harden, mais sans une trop grande réussite, même si Giannis a semblé parfois frustré.

“Nous avons fait du bon boulot défensivement dans l’ensemble et ils ont raté beaucoup de shoots. Nous avons pu nous accrocher, mais nous n’avons pas pu passer l’obstacle.” Kerr

Malgré ça et de la maladresse extérieure, il a dominé avec 30 points à 10/21 dont 1/7 à 3-pts (9/13 sur la ligne des lancers), 13 rebonds et 4 passes. Il a surtout inscrit 15 points en dernier quart.

“Voilà à quel point il est bon. Tu n’as pas l’impression qu’il fait un grand match, mais il compile 30 points et 12 rebonds. C’est pour ça qu’il est MVP. Des gars comme ça, même quand ils ne shootent pas bien, ils ont un énorme impact sur le match. Nous avons essayé de le faire travailler et de mettre beaucoup de joueurs devant lui. Nous avons aussi laissé beaucoup de shoots à 3-pts ouverts pour tenter de le mettre au défi.” Kerr

Lorsque Giannis a donné un rare avantage de plus de 10 points aux siens à 3’26 de la fin, Steve Kerr a tenté du hack-a-Giannis sur deux possessions de suite. Avec un succès relatif puisqu’il a manqué 2 de ses tentatives et Golden State a fini par recoller à 5 points à 1’30 du terme. Mais la défense des Bucks a tenu le coup.

Malgré un petit 40.2% aux tirs et un horrible 9/41 de loin, les Bucks l’emportent grâce à leur défense, 9 petits ballons perdus et un 28/32 sur la ligne des lancers

“Parfois il faut trouver un moyen de remporter des matchs horribles et je suis fier de mon groupe pour y être arrivé.” Mike Budenholzer

Via Mercury News

 

Leave a Reply