Bonne réaction des Spurs; Jakob Poeltl : « Je le pardonnerai, un jour ou l’autre »

Bonne réaction des Spurs; Jakob Poeltl : « Je le pardonnerai, un jour ou l’autre »

Battus 121-100 par les Hawks à domicile vendredi et 106-100 à Miami au match précédent, les Spurs ont pris leur revanche dimanche face au Heat, avec une victoire 107-102 portée par LaMarcus Aldridge (21 points à 8/15, 4 rebonds, 3 passes, 2 contres), DeMar DeRozan (20 points à 7/16, 9 rebonds, 9 passes) et Patty Mills, 18 points à 5/11, 5 rebonds et 3 passes en sortie de banc.

« On venait de perdre un match qu’on a laissé filer, on savait combien on allait devoir jouer dur en fin de match, et combien ça allait être difficile. On avait tous ça en tête je pense, on ne voulait pas recommencer. » DeMar DeRozan

« C’était une bonne manière de sortir d’une série de deux défaites frustrantes. » Patty Mills

Menés de 11 points dans le 1er quart, les Spurs sont revenus et ont pris jusqu’à 12 points d’avance dans le 2ème. En tête 86-84 avant d’entamer le dernier quart. Dernier quart qui a commencé par une énorme claquette dunk de Derrick Jones Jr. pour le Heat. Le jumpeur a écrasé Jakob Poeltl, qui l’avait contré plus tôt dans le match.

« Ça nous arrive à tous. Que ça t’arrive en tant que big man, c’est normal. On a en tous souri après le match. Mais c’est de la faute de Beli (il sourit). » Derrick White à propos du dunk et du non blocage au rebond de Marco Belinelli

« Il (Marco Belinellli) s’est déjà excusé. Je le pardonnerai, un jour ou l’autre (tôt ou tard). » Jakob Poeltl

Miami était passé devant de 3 points après un 8-0 en milieu de 4ème et les Spurs en galère d’adresse (6 tirs ratés d’affilée face à la zone adverse) quand Patty Mills a dégainé à plus de 8 mètres. Raté, rebond White, shoot près du cercle raté, claquettes ratées pour Aldridge dans la foulée, Mills récupère la balle en se jetant dessus, Aldridge la récupère et enfin, un hook shot réussi par l’ex-Blazer pour le +1 à 4’39 !

« C’est Patty. Il fait des choses qui vous aident à gagner des matchs, mais ça ne se voit pas toujours dans les stats. C’est un compétiteur féroce. Il fait ça tous les soirs. Depuis le début de sa carrière, il apporte cette énergie. » Gregg Popovich

« C’est l’envie et la détermination de tout faire pour aider l’équipe à gagner. » Patty Mills

« Cette séquence a apporté beaucoup d’énergie, toute la salle a réagi. » Jakob Poeltl

Au final Miami a été tenu à 18 points dans le dernier quart, et San Antonio n’a plus lâché l’avantage après 2 lancers réussis par DeRozan à 3’40 de la fin. L’équipe est 9ème de la conférence Ouest avant d’affronter Phoenix ce lundi.

via Express News

Leave a Reply