Disparition de Kobe Bryant; Le brouillard à l’origine de l’accident ?

Disparition de Kobe Bryant; Le brouillard à l’origine de l’accident ?

Selon de premiers éléments rapportés par ESPN concernant le crash d’hélicoptère qui a tué Kobe Bryant, sa fille Gianna et 7 autres personnes dimanche dans les collines de Calabasas, à environ 50 kilomètres au nord-ouest de Los Angeles, l’appareil était engagé dans un virage à gauche en montée à environ 730 mètres d’altitude avant sa chute fatale.

Le pilote aurait, quelques instants seulement avant cette dernière, pris contact avec les contrôleurs aériens afin de les informer qu’il avait entamé une montée pour « passer au-dessus de la couche de nuages » présents. L’hélicoptère avait décollé du John Wayne Airport (Orange County) à 9h06 du matin heure locale. Le premier appel au 911 concernant le crash a été reçu à 9h47.

Dans une bande audio obtenue par ESPN, on entend un contrôleur aérien dire au pilote qu’il est « toujours trop bas pour être suivi », ce qui signifie qu’il était en-dessous du niveau auquel il peut être capté par le radar en raison du terrain escarpé. D’autres enregistrements indiquent que le pilote était guidé par les contrôleurs pour se diriger dans ce qui a été décrit comme une matinée au brouillard dense. Ayant constaté une mauvaise visibilité autour de Burbank, au nord, et de Van Nuys, au nord-ouest, les contrôleurs ont autorisé le Sikorsky S-76 à se diriger vers le nord le long de l’Interstate 5 via Burbank avant de prendre vers l’ouest pour suivre la 101 (Ventura Highway). Peu après 9h40, l’hélicoptère a à nouveau changé de direction, vers le sud-est, et est monté à plus de 600 mètres du niveau de la mer. Il a ensuite perdu en altitude avant de se crasher à environ 420 mètres, à une vitesse évaluée à presque 300 km/h (soit une perte de plus de 1200 mètres d’altitude à la minute).

Le National Transportation Safety Board a envoyé une équipe d’enquêteurs sur le site de l’accident. Généralement, indique ESPN, il faut compter 10 jours avant que ce dernier ne publie un premier rapport. Au total, déterminer précisément la cause du crash pourrait pourrait prendre 1 an ou plus. Seront étudiés de près l’historique du pilote ou encore celui de la maintenance de l’appareil. Modèle de 1991, le Sikorsky S-76 avait appartenu à l’État de l’Illinois entre 2007 et 2015 avant d’être vendu pour 515 161$ à Jim Bagge, dirigeant de l’entreprise Island Express Holding Corp., l’opérateur sous lequel l’appareil de Bryant était enregistré.

« Le S-76 est un appareil cher et sophistiqué. C’est sans discussion un hélicoptère de qualité. » Justin Green, avocat spécialisé en aviation à New York et qui a piloté (Marine Corps).

Colin Storm, un habitant de Calabasas, était dans son salon quand il a entendu ce qui lui a semblé être un hélicoptère en basse altitude.

« Il y avait beaucoup de brouillard donc on ne voyait rien. Mais on a entendu comme des crachotements, puis un boum. »

Le porte-parole du Los Angeles Police Department a indiqué que la division du département « soutien aérien » avait immobilisé ses hélicoptères au sol dimanche matin en raison du brouillard. Ils n’ont été autorisés à voler que dans l’après-midi.

« Les conditions climatiques ne répondaient pas à nos normes minimales de vol. Il y avait suffisamment de brouillard pour que la décision soit prise de ne pas voler. » Josh Rubenstein

Ces minimums sont de 3,2 km de visibilité et un plafond de nuages de 800 pieds. En temps normal, le département a deux hélicoptères en patrouille : un dans la vallée de San Fernando et un autre dans le bassin de Los Angeles.

via ESPN

Leave a Reply