Victor Oladipo : “Il n’y a aucun doute dans mon esprit que je vais être meilleur que je ne l’étais”

Victor Oladipo : “Il n’y a aucun doute dans mon esprit que je vais être meilleur que je ne l’étais”

Bien avant sa grave rupture du tendon au quadriceps droit l’année dernière l’éloignant des parquets pour plus d’un an, Victor Oladipo a déjà subi une grosse blessure au lycée. En effet, l’arrière des Pacers s’était fracturé le pied. Une manière de relativiser pour le joueur qui s’apprête à faire son retour sur les parquets avec Indiana.

Il se souvient d’ailleurs avoir travaillé sans relâche cet été-là pour revenir au meilleur de sa forme.

« Tout ce que j’essayais de faire cet été-là, c’était de rester lucide, de faire tout ce que je pouvais pour m’assurer d’être en forme, parce que je ne voulais pas que le personnel d’encadrement ne me remarque pas. Je suis toujours là, toujours dans les parages. Je peux encore mettre des paniers. Je dois d’abord être de nouveau en bonne santé. » S’est souvenu le joueur pour IndyStar. « Cette mentalité, elle est avec moi maintenant. »

Oladipo s’est exprimé après le dernier entraînement des Pacers avant son grand retour qui se fera cette nuit dans une rencontre à domicile contre les Bulls.

« Je suis “Victor”. J’ai toujours été ce même gars, et ce même si j’ai eu une blessure au quadriceps. » A déclaré le joueur. « Je ne m’attends pas à jouer en NBA jusqu’à mes 40 ans, mais ma mentalité est la même. J’aurai 40 ans tôt ou tard, cela ne changera pas. Mon corps suivra mon esprit. »

Le rôle exact d’Oladipo dans un avenir proche n’a pas encore été annoncé publiquement. Nate McMillan a seulement déclaré mardi que le joueur de 27 ans serait tenu à une restriction de minutes, sans toutefois préciser le nombre exact et s’il suivra un nombre précis d’étapes dans son processus de retour. McMillan n’a pas non plus précisé si Oladipo sera starter ou s’il sortira du banc, ce qui est souvent le cas pour les joueurs qui reviennent d’une longue période de rééducation. L’arrière n’a d’ailleurs pas voulu se baser sur l’expérience d’autres athlètes concernant sa blessure d’autant plus que peu de joueurs ont eu la même blessure que lui. On pense notamment à Tony Parker. Pour Oladipo, chaque joueur est différent et chaque diagnostic en est affecté, ainsi il préfère avancer sans prendre d’autres cas pour exemple.

« Sans manquer de respect, ils n’ont rien à voir avec moi. » A déclaré Oladipo. « C’est juste différent. Cette blessure est différente. Je suis un être humain différent. Ils sont différents, et ce que vous apprenez en rééducation quand vous posez beaucoup de questions est différent. Il y a différentes génétiques qui entrent en jeu. Les traits, la structure du corps, tout est différent. »

Il sait d’ailleurs que l’équipe ainsi que les fans vont avoir des attentes le concernant, mais il préfère ne pas s’avancer quant à son niveau de jeu surtout après une année loin des parquets.

« Je ne peux pas prédire l’avenir. Je ne sais pas de quoi il sera fait, parce que je n’ai pas joué depuis longtemps. Mais je suis optimiste, comme je l’ai toujours été et le serai toujours. Au bout du compte, je vais retourner sur le terrain et si je le fais, j’en tirerai un bénéfice. »

Son coéquipier Malcolm Brogdon a connu cela lui aussi après avoir manqué une année complète à l’université à cause d’une grave blessure au pied. Il explique qu’Oladipo doit connaître ses limites tout en s’attendait à briller.

« Il s’agit vraiment de ne pas se mettre trop de pression pour jouer, mais aussi d’entrer en jeu et d’avoir le bon état d’esprit, d’essayer de gagner le match. » A déclaré Brogdon. « Tant qu’il restera lui-même, tout ira bien. J’étais anxieux, en revenant de blessure. Forcément, vous voulez bien jouer. Vous savez que tout le monde va vous regarder. Le côté mental est la plus grande partie de ce que vous devez reconquérir. La peur de se blesser à nouveau, la peur de ne pas revenir et d’être aussi bon que vous l’étiez, il y a beaucoup de peur. Il y a beaucoup de questions. »

Quoi qu’il en soit, Victor Oladipo semble avoir la bonne mentalité pour revenir sur les terrains, sa confiance en lui à l’air de ne jamais l’avoir quitté et il compte bien éclabousser la ligue de son talent une nouvelle fois.

« Je suis le même Victor Oladipo, et ça ne va pas changer. Évidemment, je dois jouer et m’habituer au jeu, retrouver mes marques et tout ça. Mais je suis toujours le même, et ça ne va pas changer. Il n’y a aucun doute dans mon esprit que je vais être meilleur que je ne l’étais. Je ne dis pas que ce sera demain soir, mais ça va arriver. C’est juste que je crois en moi. »

Leave a Reply