[Interview] Rudy Gobert : « J’attends un peu ! Tant qu’Evan a encore un peu de cheveux sur la tête”

[Interview] Rudy Gobert : « J’attends un peu ! Tant qu’Evan a encore un peu de cheveux sur la tête”

Troisième frenchie sélectionné au All-Star Game, le tricolore a porté haut ses couleurs. Avec des dunks sur quasiment tous ses 21 points, il a enthousiasmé la foule du United Center à Chicago. Sans oublier le public derrière les écrans.

Rudy, après avoir explosé le record de dunks en saison NBA l’an passé, tu voulais faire de même au All-Star Weekend ou quoi ?

Eh ben écoute, on a essayé ! On a essayé. Je voulais vraiment m’amuser, jouer, prendre du plaisir. Et puis essayer de rendre les Français, et tous les gens qui me soutiennent, fiers. J’espère être une inspiration pour les enfants aussi : qu’ils voient qu’un petit de Saint-Quentin peut aller au All-Star Game (sourire).

Tu n’as clairement pas fait de la figuration : tu as marqué le match, les fans t’ont soutenu et se sont pris à ton jeu, à tes dunks…

Je ne savais pas comment cela allait se dérouler, mais je voulais venir, essayer d’aider l’équipe à gagner de l’argent pour les enfants. On n’a pas gagné le match, mais on a pu faire vibrer les gens.

Et même pas que sur les dunks…

Avec la passe dans le dos (clin d’œil) ? J’espère… mais bon, je reste moi-même. On voulait à la fois gagner le match et prendre du plaisir. Bon, je n’ai pas pu prendre le trois-points juste…

« Tant qu’Evan a encore un peu de cheveux sur la tête… »

 

C’est vraiment un pari que tu veux gagner, sachant que cela mettrait Evan à la retraite ?

Bah j’attends un peu ! Il est encore jeune Evan. On va lui donner quelques années. Tant qu’il a encore un peu de cheveux sur la tête. Puis après, on va essayer de le mettre à la retraite…

Peux-tu nous raconter le moment où tu découvres ton maillot All-Star ?

Oui, c’était dans le vestiaire, en arrivant. J’ai essayé d’apprécier le moment. Tu veux à la fois prendre ça comme un match habituel, et en même temps tu veux aussi apprécier à quel point c’est spécial d’être ici. C’est clairement comme quand tu vois ton premier maillot avec le logo NBA, ou ton premier maillot avec l’équipe de France. Après, quand tu reviens chaque année, c’est différent. Forcément. Ça reste spécial, mais le premier, c’est mémorable.

Que vas-tu en faire ?

Je pense que je vais l’encadrer. Premier All-Star, c’est quelque chose qui a beaucoup de signification. Après les hauts et les bas qu’il y a eu avant. C’était un rêve. J’espère l’être chaque année, mais le premier c’est toujours spécial.

« Mon objectif est de revenir »

 

Ton objectif est donc clairement de revenir ?

Bien sûr, bien sûr ! Mon objectif, c’est d’essayer de continuer de progresser. En tant que joueur, en tant que personne… Et d’aider mon équipe à gagner un titre. Et le All-Star, ça viendra avec le reste.

Ce match s’est déroulé dans une ambiance particulière, avec les multiples références à Kobe Bryant

C’était un bel hommage. La NBA voulait vraiment marquer le coup. On sait que le monde entier regarde le All-Star Game. Il y a eu les artistes, les vidéos, les 24 points à la fin, le trophée… C’était beau. Kobe nous a tous inspirés. Juste par son approche, sa mentalité, sa détermination, son éthique de travail. Dans ma génération, ceux qui veulent jouer au basket, on essaie tous d’avoir cette éthique de travail. Ce drive pour gagner.

Y a-t-il eu un moment particulier qui t’a marqué ces derniers jours ?

Pas vraiment. Tout le moment du weekend m’a marqué. Passer du temps avec ma famille, mes amis, en profiter avec eux… C’était spécial. Et bien sûr, voir des légendes, d’anciens joueurs. Voir certains qui disent qu’ils aiment bien me voir jouer, bah ça fait plaisir. Ça me motive à pousser encore plus loin.

« Dikembe Mutmbo s’identifie à moi »

 

On a vu Dikembe Mutombo te parler notamment. Que t’a-t-il dit ?

Il me le dit souvent, mais il me dit que quand il vient en France, il a beaucoup de questions sur moi… Et qu’à chaque fois, il dit du bien de moi, donc ça fait plaisir ! Il a dit que j’étais le joueur avec lequel il s’identifiait le plus, défensivement, dans la NBA d’aujourd’hui. Donc il m’a dit de continuer de faire ce que je fais.

Tu sembles avoir eu une belle connexion avec Trae Young aussi…

J’ai bien aimé oui ! Sur le dernier dunk, je ne pensais pas qu’il m’avait vu. Mais il a vraiment une bonne vision. C’était sympa !

L’ambiance aussi, surtout en fin de match côté parquet ?

C’était bien. Ça fait beaucoup de pression sur les arbitres. Mais les fans se plaignaient qu’il n’y avait pas assez de compétition, pas de défense, auparavant… Cette fois, ça se voyait que les deux équipes voulaient gagner. Donc j’espère qu’ils ont apprécié ! Ça semblait être le cas… (le public est resté debout les cinq dernières minutes de jeu).

A la rentrée, Salt Lake City avait été annoncée comme ville hôte pour 2023. Comment vois-tu cela ?

Je crois que ce sera incroyable. Les fans du Jazz le méritent vraiment. Ils auront une énergie incroyable.

Propos recueillis par Antoine Bancharel, à Chicago

Leave a Reply