Rudy Gobert peut compter sur Mark Eaton : “C’est super d’avoir quelqu’un comme lui”

Rudy Gobert peut compter sur Mark Eaton : “C’est super d’avoir quelqu’un comme lui”

Fort de ses deux titres de défenseur de l’année ainsi qu’une première sélection au All-Star Game, Rudy Gobert continue son bonhomme de chemin avec le Jazz. Et s’il y a bien un joueur avec qui il a créé une bonne relation, c’est avec Mark Eaton, l’ancienne légende d’Utah. Les deux joueurs sont quelque peu semblables puisqu’Eaton était un redoutable protecteur d’arceau avec plus de 3 000 contres à son actif. Toutefois, Gobert est tout de même un pivot plus moderne que son aîné, et peut jouer des deux côtés du terrain à l’instar de l’ancien défenseur de l’année.

Les deux hommes sont proches et à l’annonce de la sélection de Rudy en tant qu’All-Star, Eaton fût un des premiers à féliciter le français.

« Il m’envoie beaucoup de textos, et nous parlons souvent. » A déclaré Gobert à The Athletic. « C’est super d’avoir quelqu’un comme lui sur qui je peux m’appuyer mais aussi à qui parler. Il a été là quand j’avais besoin de lui et j’apprécie beaucoup les conseils qu’il m’a donnés. »

Il est clair qu’un joueur à vocation défensive comme Gobert aura toujours du mal à se frayer une place dans ce genre de rendez-vous. Eaton qui y est parvenu le sait bien. Malgré deux titres de défenseur de l’année en 1985 ainsi qu’en 1989, le géant ne s’est vu récompensé qu’une fois dans sa carrière par une sélection au All-Star Game. De son côté, Rudy Gobert montre de très belles choses des deux côtés du terrain et contribue énormément aux victoires de son équipe. À 27 ans, il entre à présent dans son prime et même s’il contribue offensivement, l’attaque ne sera jamais sa carte de visite.

D’une certaine manière, c’est possiblement pour ça que les deux hommes s’apprécient. Chacun voit le reflet de sa personne dans l’autre et cela constitue une bonne chose pour Dennis Lindsey.

« J’adore ça », a déclaré Dennis Lindsey, directeur de Jazz, à The Athletic. « Ces deux types, ils ont l’ADN du jazz. Leur relation traverse les générations, et j’aime que ces deux gars aient dû travailler si dur pour en arriver là. Ils correspondent à notre histoire, et nous aimons le fait qu’ils aient une bonne relation l’un avec l’autre. »

Pour Eaton, le potentiel de Gobert l’a tout de suite frappé lors de sa draft.

« J’adore le fait que lorsqu’il est arrivé dans la ligue, on pouvait voir qu’il était plein de potentiel. » A déclaré Eaton. « J’aime aussi le fait qu’il ait travaillé dur pour s’améliorer et qu’il se soit vraiment imposé des deux côtés du terrain. Il défie ses opposants. Il aide à donner le ton à ses coéquipiers. Rudy est au centre de beaucoup de beaucoup de choses. »

Ainsi l’ancienne légende d’Utah continue d’être présente pour Gobert en distillant des conseils sur la défense.

« J’essaie de lui dire que le plus important est d’aller au-delà du simple fait de marquer son opposant. » A déclaré Eaton. « La peinture, c’est ce que vous gardez. Chaque fois qu’ils perdent deux matchs d’affilée, ou s’ils en perdent quatre sur cinq ou quelque chose comme ça, je lui dis toujours que c’est le moment de rassembler l’équipe. Quand la presse s’en mêle et que ça devient difficile à gérer, c’est là que vous voulez vraiment resserrer les rangs et vous ressaisir. »

Avec les conseils d’Eaton mais aussi à ses propres expériences, Gobert veut aller de l’avant.

« La motivation cette saison, c’est un mélange de plein de choses. » A déclaré Gobert. « Nous avons perdu en playoffs. Mon équipe nationale a atteint les demi-finales de la Coupe du monde, et nous n’avons pas été jusqu’au bout. Toutes ces expériences, j’essaie d’en ressortir meilleur. Je ne veux pas que cela se reproduise. »

Leave a Reply