Victor Oladipo a reçu le feu vert médical : “Je veux être un tueur”

Victor Oladipo a reçu le feu vert médical : “Je veux être un tueur”

Ça y est, Victor Oladipo a reçu le feu vert et n’aura plus de restriction de minutes. Depuis sa reprise il était autorisé à jouer seulement 24 minutes par match, puis 28 lors des deux dernières rencontres avant le All-Star Game.

“Pendant le All-Star Break, on a parlé avec Victor et avec les médecins, et il peut maintenant jouer sans restriction de minutes. Mais on va prendre les choses intelligemment. Je peux le faire jouer autant que je veux, mais on verra comment il se sent à la fin des matchs en jouant plus. On s’ajustera en conséquence. Par contre, il ne jouera pas les backs-to-back.” Nate McMillan.

Une décision vécue comme un soulagement pour le double All-Star.

“Je suis impatient de jouer, d’aller sur le terrain et de ne pas m’inquiéter de sortir ensuite et de m’assoir pendant un long moment. Mais on verra comment ça évolue. Je prends les matchs les uns après les autres. Ça va être la première fois que je vais jouer des minutes normales depuis un bon moment, et on verra comment je vais me sentir. Je ne sais pas ce que ça va donner, mais je suis impatient.” Victor Oladipo

Désormais, l’objectif pour les Pacers est de récupérer l’avantage du terrain.

“Les six matchs qu’on a perdus, on veut essayer de les récupérer. On veut essayer, dans les 27 matchs qui restent, d’en remporter six d’affilée. Le but, c’est d’avoir l’avantage du terrain. On a trois matchs et demi de retard sur la quatrième place, qu’il faut décrocher, pour atteindre cet objectif. Il reste 15 rencontres à l’extérieur et 12 à domicile. Cette urgence, pour nous, commence vendredi. Vous prenez un match après l’autre et vous essayez d’aller en playoffs.” Nate McMillan

Aidé par ses partenaires pour son retour, le MIP 2018 a conscience qu’il va devoir prendre les choses en main.

“J’ai de la chance de ne pas devoir en faire trop. Mon heure arrive. Je suis assez intelligent pour savoir quand je dois prendre les choses en main. Je suis un bon joueur, je peux lire le jeu. Je sais quand il est temps pour moi de faire en sorte qu’il se passe quelque chose, et quand je dois faire l’extra-passe ou laisser quelqu’un d’autre briller. J’essaie d’être prêt chaque jour.” Victor Oladipo

Malgré le retour de son joueur vedette, McMillan sait qu’il faudra jouer les uns pour les autres.

“On sait qu’il n’y a qu’une balle sur le terrain et qu’il faut faire des sacrifices. On trouve petit à petit un rythme avec le premier groupe.” Nate McMillan.

Pour son retour, Oladipo voit grand.

“Mon but est de gagner un titre. C’est aussi celui de mon équipe. Ça sert à quoi de jouer sinon ? Si vous voulez jouer pour vous amuser, la REC League est là pour ça. Évidemment, c’est fun de jouer au basket, mais il faut gagner. C’est à travers ce prisme que les gens vous voient, c’est comme ça que vous laissez un héritage. J’essaie de laisser le mien pour les générations à venir. Nous avons les armes, nous avons le talent pour avoir du succès en fin de saison et pendant les playoffs. Mais au final, il faut y parvenir. Je peux m’assoir avec vous et vous dire 1000 fois qu’on a le potentiel, mais si on ne s’en sert pas, ça ne sert à rien que je le dise. On doit trouver des solutions et remporter des matchs.” Victor Oladipo

Et lorsqu’on lui demande de décrire ce qu’il a en tête en ce moment, il déclare :

“Tuer. Pas littéralement, mais je veux être un tueur.” Victor Oladipo

Via NBA.com

Leave a Reply