Nicolo Melli poursuit sa transformation; Gentry : “Nous devons lui apprendre la méthode américaine”

Nicolo Melli poursuit sa transformation; Gentry : “Nous devons lui apprendre la méthode américaine”

Arrivé cet été en NBA après avoir déjà bien bourlingué en Europe, Nicolo Melli, 28 ans commence petit à petit à s’adapter au style de jeu très rapide de la grande ligue. En arrivant, même après de longues années en Europe, Melli s’attendait à devoir s’adapter comme un rookie en quelque sorte. Il est ici surtout question pour l’Italien de comprendre que la culture du 3-pts est très présente et qu’il ne doit pas hésiter à prendre des tirs à longue distance.

« Nous devons lui apprendre la méthode américaine. Il doit dégainer. » A plaisanté Alvin Gentry, le coach des Pelicans.

D’un côté, il faut aussi comprendre que l’ailier-fort s’avère être un sacré sniper et c’est ce pour quoi les Pels essayent de le pousser à prendre plus de tirs. Pour Melli, c’est différent, il n’a rien du joueur égoïste qui fait ses stats. Ce qu’il a dû apprendre au cours des derniers mois, c’est qu’un tir grand ouvert en NBA est très différent d’un tir grand ouvert en Euro League. Dans cette ligue, tout ce dont les joueurs ont besoin, c’est d’une légère ouverture pour tirer.

C’est un long travail d’adaptation pour un joueur qui adoptait auparavant un style de jeu nettement différent. Melli lui-même l’explique-bien, c’est un grand changement.

« C’est un grand changement pour moi. » A déclaré Melli. « C’était un nouvel environnement, un nouveau monde, un système totalement différent, une philosophie différente, une équipe différente. Il s’agissait simplement de s’adapter au système et de s’adapter à l’équipe et au championnat. J’y arrive pas à pas. »

Ce temps d’adaptation semble révolu à présent et l’Italien a l’air d’être dans de très bonnes conditions pour laisser parler son jeu. Dernièrement, il a égalé son record en carrière avec 20 points à 7 sur 8 au tir lors de la victoire dimanche 115-101 contre les Golden State Warriors. Il est d’ailleurs devenu le quatrième rookie de l’histoire de la franchise à rentrer au moins 6 trois points dans un match, rejoignant Nickeil Alexander-Walker, Marcus Thornton et JR Smith. C’était son septième match consécutif avec au moins deux 3 points rentrés et la neuvième fois qu’il le faisait en 10 matchs.

Depuis le 1er janvier, il détient le meilleur pourcentage de tirs à 3 points de la NBA parmi les joueurs ayant au moins 50 tentatives avec 49,3 % de réussite. Pour Jrue Holliday, Nicolo Melli s’est très bien intégré et commence à faire parler son jeu.

« Je pense qu’il est vraiment à l’aise maintenant. » A déclaré Holiday. « Il commence à vraiment s’intégrer à l’équipe, il sait quel type de tir est ouvert… Pour lui, c’est encore difficile de prendre certains shoots et de les tirer avec confiance. Mais mec, il est dur à défendre. »

Depuis le retour de blessure de Zion Williamson, l’association Melli-Williamson est très appréciée d’Alvin Gentry. Et d’un côté, c’est compréhensible, Zion focalise l’attention sur lui ce qui apporte souvent des opportunités pour Melli à longue distance.

« Nous pensons qu’il s’accorde bien avec Zion car il fournit cet espace supplémentaire et c’est un très, très bon passeur. » A déclaré Gentry. « J’aime ce que j’ai vu de ces gars quand ils sont ensemble et je pense que nous allons en voir plus. »

Lorsque Melli et Williamson se partagent le terrain, les Pélicans devancent leurs adversaires de 11,7 points pour 100 possessions ce qui constitue une efficacité très intéressant, cependant, l’Italien va encore devoir progresser sur le plan défensif si les Pelicans veulent abuser de ce duo dans la raquette.

Leave a Reply