Shaquille O’Neal : “Si on fait une liste des 20 meilleurs joueurs, Allen Iverson doit être dedans”

Shaquille O’Neal : “Si on fait une liste des 20 meilleurs joueurs, Allen Iverson doit être dedans”

Lors de ses huit saisons passées aux Lakers, Shaquille O’Neal a remporté trois titres, en 2000, 2001 et 2002. Pour son premier, le pivot a dû affronter les Pacers en Finals. Et au cours des six rencontres de la série, il a complètement roulé sur ses adversaires, affichant des moyennes de 38 points (à 61% aux tirs), 16,7 rebonds, 2,3 passes décisives et 2,7 contres par match. Une belle ligne de stats qui lui a permis de sécuriser le titre, après la déconvenue de 1994, où il s’était incliné contre les Rockets d’Hakeem Olajuwon, alors qu’il portant le maillot du Magic, et qui est restée gravée dans sa mémoire.

“Les Finals que je préfère sont les premières, contre les Pacers. Parce qu’après avoir déjà atteint ce stade en 1994 et m’être fait ridiculiser par Hakeem Olajuwon, je me suis dit que si je revenais à ce stade, je devais être tellement dominant qu’il n’y aurait aucune question sur qui est le champion. En plus j’ai eu une autre motivation : Quand j’étais jeune, Rik Smits (un pivot de 2m24 qui jouait alors chez les Pacers ndlr) me tuait à chaque fois. Je sais qu’il était plus vieux à ce moment-là (32 ans ndlr). Il est allé sur le terrain, et il a dit que je me battais comme un chien sur le terrain, que je donnais des coups de coude dans le visage, dans la bouche, dans le nez… Je comptais bien remporter ce trophée, peu importe la manière. J’avais des choses à prouver pour en faire un exemple, pour montrer que j’avais réussi quelque chose. Si on ne gagnait pas ce premier titre, le front office allait casser le groupe et il y aurait eu beaucoup de choses négatives à dire.” Shaquille O’Neal.

Pour son deuxième titre, c’est Allen Iverson, avec ses Sixers, qui sont venus défier les Lakers en Finals. Tout le monde se rappelle de ce premier match, avec les 48 points de The Answer et ce fameux panier sur la tête de Tyronn Lue pour permettre à son équipe de remporter la rencontre. Et même si les Lakers se sont imposés lors des quatre suivantes, ça n’empêche pas O’Neal d’avoir beaucoup de respect pour cet arrière d’à peine 1m80 qui lui a fait la totale ce 6 juin 2001.

“C’est compliqué de faire de lui un des meilleurs… Vous pouvez nommer vos 20 meilleurs joueurs, tout le monde le peut et personne ne sera d’accord. Mais si on fait une telle liste, alors il doit être dans le Top 20. Ça dépend aussi de la catégorie. Mais le petit qui se battait le plus ? C’est Allen, point barre. Le meilleur joueur à ne pas avoir remporté de bagues ? Pareil. Le plus dur à défendre ? The Answer.” Shaquille O’Neal.

Et pour son dernier titre sous les couleurs Purple and Gold, le Shaq s’est joué des Nets de Jason Kidd en 2002. Une démonstration, conclue par un 4-0 qui n’a pas plu au pivot.

“C’était ennuyant… Tout simplement parce que, c’était quoi le nom de leur pivot déjà… Ah oui, Todd MacCulloch ! (223 matchs en NBA, pour 6,1 points et 4 rebonds de moyenne ndlr). Vous savez ce qui est fou ? Je me suis énervé quand on a joué à chez eux. Vous pensez ce que ce gars allait m’arrêter, devant ma grand-mère et mon grand-père ? Sérieusement…” Shaquille O’Neal.

Résultat : 36,3 points, 12,3 rebonds, 3,8 passes décisives et 2,8 contres par rencontre pour le gros Shaq…

Via Heavy.com.

Leave a Reply