Jason Richardson : “Cette saison était incroyable !”

Jason Richardson : “Cette saison était incroyable !”

Avant que les Warriors ne dominent la NBA ces dernières années, il y a eu de longues années de disette pour la franchise californienne. Entre 1994 et 2012 ils n’ont participé qu’une seule fois aux playoffs, mais quelle campagne ! C’était en 2006-07 avec la fameuse équipe We Believe, qui avait éliminé au premier tour les Dallas Mavericks 4 victoires à 2 alors que les Texans avaient terminé premiers de la saison régulière. Jason Richardson était un des leaders de cette équipe et il se souvient.

“Cette saison était incroyable ! C’était un super groupe qui a accompli quelque chose que personne ne nous voyait réaliser. Le simple fait d’aller en playoffs était un gros accomplissement à lui seul, mais battre une équipe qui était favorite pour le titre, qui avait Dirk Nowitzki, c’était quelque chose de spécial que je chérirai toujours. Nous étions des bandits, des gars qui avaient mauvaise réputation, qui avaient été mis de côté. Nous avons vraiment créé un lien en tant que coéquipiers, frères, et nous avons accompli quelque chose de spécial.” Jason Richardson

C’était ça la clé pour ces Warriors de Don Nelson, l’alchimie qu’il y avait entre les joueurs, pour beaucoup très talentueux, mais qui se traînaient pas mal de casseroles.

“Cette équipe était probablement celle qui était la plus proche. Ensuite je pense qu’il y avait celle de Phoenix en 2010 où les gars s’entendaient vraiment bien. Mais cette équipe We Believe était tellement spéciale, parce que, comme je l’ai dit, personne ne nous donnait une chance. À l’époque, je revenais de blessure et beaucoup disaient que j’étais surpayé et que je ne méritais pas ce salaire. Il y avait Stephen Jackson, qui sortait de la fameuse bagarre Malice at the Palace. Il y avait Baron Davis dont les gens disaient qu’il était trop fragile et se blessait souvent. Al Harrington, même chose. Matt Barnes était vu comme un voyou, quelqu’un qui n’était pas vraiment un basketteur. Nous avons créé un lien, et nous nous battions les uns pour les autres. Nous essayions de prouver que nous pouvions le faire, surtout avec la façon dont nous jouions. Nous étions petits, mais nous ne vous lâchions pas, nous prenions beaucoup de tirs à 3-pts, et nous défendions également. C’était incroyable. Je me rappelle de tous les moments ensemble. La première fois que nous avons été ensemble dans l’avion et alors que nous savions que nous étions tous enfin en bonne santé, avec Baron qui revenait, nous avons joué Detroit et je crois que nous les avons battus de 30 points. Nous avons tous fait un pacte dans l’avion en nous promettant que nous ferions tout les uns pour les autres et que nous allions faire les playoffs.” Jason Richardson

Cette année-là ils avaient finalement cédé au second tour face au Jazz (4-1) de Carlos Boozer et Deron Williams.

Via Hoopshype

Leave a Reply