Kevin Garnett : “Je ne pardonnerai pas à Glen Taylor”

Kevin Garnett : “Je ne pardonnerai pas à Glen Taylor”

Hall of Famer de la cuvée 2020, Kevin Garnett a remporté son unique titre avec les Celtics, qu’il a rejoint lors de la seconde partie de sa carrière, puisqu’il avait 31 ans. Et quand on lui demande ce qu’il changerait dans sa carrière s’il pouvait, ce serait d’être arrivé plus tôt dans le Massachusetts.

“Je ne joue pas aux : ‘j’aurais pu, j’aurais dû’. Je ne joue pas aux : ‘si je lui avais dit quelque chose, j’aurais pu l’avoir’. Je ne joue aux : ‘si ne n’étais pas sorti ce soir-là ça ne serait pas arrivé’. Je ne joue pas aux ‘et si…j’aurais pu, j’aurais dû’, cela me rendrait fou. Je serais planté là à être déprimé. Mais si je pouvais vraiment revenir en arrière et changer quoi que ce soit, j’aurais quitté Minnesota un peu plus tôt, sachant que les dirigeants n’étaient pas aussi engagés que moi. Ou même pas du tout engagés. Je serais probablement allé à Boston ou j’aurais changé de situation plus tôt. J’aurais été un peu plus jeune et j’aurais été moins usé physiquement. M’associer avec Paul (Pierce) j’aurais dû le faire plus tôt. Qui sait, j’aurais probablement une bague ou deux de plus.” KG

Mais il ne regrette pas.

“Ma période à période à Minnesota a été excellente. Ça a été capital dans ma progression. Flip Saunders et Kevin McHale ont joué un rôle majeur dans ma progression en tant que joueur. J’ai bien sûr bossé, mais ça a été capital d’avoir ces influences autour de moi, avoir pendant des années Kevin McHale qui est un excellent professeur, qui m’a poussé et m’a donné les clés, combinées au fait que j’avais un appétit fou et que j’avais une vision de ce que je voulais être dans cette ligue . Cette période a fait de moi l’homme que je suis devenu et que j’ai été à Boston. Ces jours dans le Minnesota c’était en gros : recherche et développement. Je ne les oublierai pas.”

Il est même revenu aux Wolves en toute fin de carrière, en 2015, car Flip Saunders le voulait, et KG se voyait bien prendre ensuite une place dans le front office de la franchise, voire un jour en devenir propriétaire minoritaire. Mais au décès de Flip Saunders, Taylor a décidé d’engager Tom Thibodeau pour prendre les commandes de la franchise, et ça, KG a eu du mal à le digérer. De ce fait, alors que Boston va retirer son maillot, il refuse que les Wolves fassent de même tant que Taylor est propriétaire (ce dernier a proposé le retrait de maillot).

“Glen sait quelle est ma position, je ne m’en cache pas. Tout d’abord ce n’est pas sincère. Puis ensuite il a la pression de beaucoup de fans, et, je suppose, de la communauté. Glen et moi avions un accord verbal avant le décès de Flip et quand Flip est décédé cet accord s’est envolé avec Flip. Je ne pardonnerai pas à Glen. Je ne lui pardonnerai pas d’avoir fait ça. Je pensais qu’il était quelqu’un de droit, un businessman droit, et quand Flip est mort, tout s’est envolé avec lui.  Mais je n’ai aucune raison de me plaindre. Je vais de l’avant. Je chéris mes années dans le Minnesota et avec cette communauté. À ce stade, je ne veux pas avoir à faire avec Glen Taylor ou Taylor Corp., oui quoi que ce soit qui a un lien avec lui. J’aime mes Timberwolves, j’aimerai toujours mes gars. La ville de Minneapolis et l’État du Minnesota auront toujours une place spéciale dans mon coeur. Mais je ne veux pas faire de business avec des traîtres. Je ne fais pas de business avec ces putains de traitres. J’essaye de ne pas faire de business avec des personnes qui sont ouvertement des traîtres.” KG

 

Leave a Reply