Nick Nurse : « Quand le 1er mars arrive, on commence déjà à préparer un peu les playoffs »

Nick Nurse : « Quand le 1er mars arrive, on commence déjà à préparer un peu les playoffs »

Les points d’interrogation fourmillent depuis l’annonce par Adam Silver de la suspension de la saison NBA 2019-20 pour une durée indéterminée. Bien que la ligue n’ait encore rien annoncé de définitif, l’atmosphère a ces derniers jours perdu en optimisme quant à une reprise possible. Du côté des principaux acteurs de la ligue avec les joueurs, on se tient prêt. Un match n’est jamais terminé avant le buzzer final, et c’est exactement l’approche adoptée par les coachs, qui continuent à se préparer à d’éventuelles séries de playoffs en se basant sur les classements des conférences Est et Ouest, figés depuis le 11 mars.

« On est prêts à faire avec tout ce qui pourrait nous être annoncé. Les différents scénarios possibles, ça n’a pas vraiment d’importance. Ce qui est important, c’est qu’on se mette en quête du titre dans le format qui sera présenté, quel qu’il soit. » Nick Nurse, head coach des Toronto Raptors, champions en titre et actuels 2èmes à l’Est (46-18)

Dans ces scénarios, on retrouve une possible saison régulière écourtée avec des matchs joués sans fans, mais aussi une éventuelle plongée immédiate en playoffs afin de terminer la saison avant la fin de l’été (la saison 2020-21 est censée débuter en octobre). Alors que Mike Budenholzer a expliqué avoir commencé à étudier le Magic et les Nets, les deux adversaires les plus probables des Bucks (53-12) selon le classement actuel, Nurse aussi a lui aussi déjà commencé à réfléchir aux playoffs. Depuis un moment.

« Quand le 1er mars arrive, on commence déjà à préparer un peu les playoffs. On répartit les équipes qu’on pourra potentiellement rencontrer entre les membres du staff, et ils préparent des plans vidéos détaillés de 2 h sur chacune d’elles, de la conférence Est mais aussi de la conférence Ouest. On passe à peu près 3 h à les visionner. Les coachs avaient déjà commencé à faire ça et ils vont continuer. La seule différence c’est qu’on a pas de moments en face à face. Ils vont sûrement devoir m’envoyer leurs vidéos, ensuite je les regarderai et je leur en parlerai au téléphone. » Nick Nurse

via AP

Leave a Reply