David Griffin : « Nous étions très clairement dans une position où nous allions jouer des matchs importants

David Griffin : « Nous étions très clairement dans une position où nous allions jouer des matchs importants

Dixièmes derrière Memphis (32-33) et Portland (29-37), tel était le classement des Pelicans (28-36) au moment de la suspension de la saison le 11 mars dernier. Un bilan bien plus positif qu’on n’aurait pu l’imaginer pour l’équipe qui avait démarré sur un 6-22 mais qui avait commencé à se relancer (3 victoires en 4 matchs) juste avant les débuts tant attendus de Zion Williamson.

« En première partie de saison on a eu un calendrier très difficiles et on a perdu la plupart de nos matchs à cause des blessures.  Alvin Gentry et son staff essayaient de bricoler des lineups. Plusieurs fois on a joué sans 5, 6, 7, 8 joueurs de rotation […]

Nous avons vu beaucoup de facettes différentes de cette équipe, le meilleur comme le pire, et au final on est la somme de nos habitudes. Si le reste de la saison est annulé et qu’on ne fait pas les playoffs, c’est que nous n’avons pas mérité plus à ce stade. Si le reste de la saison n’est pas annulé et qu’on peut devenir de meilleures versions de nous-mêmes par la suite, alors on l’aura mérité. » David Griffin

Sur leurs 18 matchs officiellement restants, les Pelicans en ont deux contre Memphis, 3 contre San Antonio (12ème) et 2 contre les Kings (11èmes).

« Nous voulions jouer des matchs importants en fin de saison, et je pense que nous étions très clairement dans une position où nous allions jouer des matchs importants. On avait encore 7 matchs contre les équipes les plus proches de nous au classement. » David Griffin

Personne ne sait si ces matchs seront un jour jouer, et en attendant une réponse la franchise fait comme ses autres collègues : elle tâche de maintenir ses joueurs dans la meilleure forme physique et mentale possible. Certains joueurs ont quitté New Orleans, mais chacun donne de ses nouvelles au moins une fois par jour au training staff via Zoom ou FaceTime.

« Jason Sumerlin notre préparateur physique fait des workouts avec nos joueurs via Zoom, il les aide à rester concentrer d’un point de vue fitness, et beaucoup de nos joueurs ont acheté des équipements pour s’entraîner chez eux dès que la salle a été fermé. » David Griffin

Jenna Rosen, chargée de la santé mentale et du bien-être des joueurs, travaillent avec eux deux fois par jour elle aussi sur Zoom pour effectuer plusieurs exercices, de relaxation notamment.

« On essaie d’être aussi créatifs que possible pour rester en contact et bien leur montrer qu’on faire toujours partie de la même famille. Nos joueurs sont très proches individuellement. Le facteur famille est très important pour nous. La culture a évolué positivement et je pense que les joueurs aiment faire partie de ce que nous construisons. » David Griffin

via ESPN

Leave a Reply