Yves Pons s’imagine s’imposer en NBA dans un rôle de spécialiste défensif

Yves Pons s’imagine s’imposer en NBA dans un rôle de spécialiste défensif

L’ailier volant Yves Pons (20 ans, 1m98), fait partie des prospects français à s’être présentés à la draft, mais au contraire de Théo Maledon et Killian Hayes, il est loin d’être assuré d’une sélection le 16 octobre prochain et d’évoluer en NBA. Pour se faire une place dans la plus grande ligue, il veut faire parler sa défense. Cette année à Tennessee il s’est imposé comme un titulaire indiscutable grâce à ses qualités défensives et son activité. Il est passé de 2.2 points en 11.7 minutes l’an passé à 10.8 points à 48.9% dont 34.9% de loin, 5.4 rebonds, 1.1 passe et surtout 2.4 contres (73 contres, record sur une saison), impressionnant pour un joueur de cette taille.

“Je vois mon rôle comme un créateur défensif. Quelqu’un qui peut vraiment défendre contre tout le monde, qui peut switcher sur n’importe qui. Défendre sur le meilleur joueur adverse, quelqu’un qui va prendre des rebonds, qui va courir et apporter beaucoup d’énergie. Qui va faire toutes ces petites choses que les stars ne veulent pas faire ou qu’elles ne font pas parce qu’elles doivent en quelque sorte se reposer en défense. L’élément le plus important de mon jeu ce sera la défense.” Pons

Malgré sa taille, à Tennessee il a montré qu’il était capable de défendre sur les 5 postes, même si à l’étage supérieur ce sera bien plus compliqué. Les franchises recherchent cette polyvalence défensive, mais il va falloir montrer plus et être aussi un joueur qui n’est pas un simple plot en attaque. Il a progressé sur son shoot avec 30 réussites cette saison à 34.9%.

“Je me vois comme quelqu’un qui en attaque va pouvoir mettre un shoot, être agressif, écarter le jeu, créer des angles, bouger sans le ballon, couper ligne de fond, faire ce genre de choses.” Pons

Et il s’inspire d’un joueur passé entre les mains de son coach Rick Barnes : PJ Tucker.

“Je pense à quelqu’un qui bosse vraiment dur en défense, qui est vraiment agressif. Je dirais PJ Tucker, Patrick Beverley, ce genre de joueurs.” Pons

Via 247

Leave a Reply