Markelle Fultz : « J’étais dans un super rythme à la fin de la saison, je ne voulais pas le perdre »

Markelle Fultz : « J’étais dans un super rythme à la fin de la saison, je ne voulais pas le perdre »

Trois jours de quarantaine sont passés avant que Markelle Fultz (22 ans, 1,90 m) ne se commande sur le site de Walmart tout l’équipement nécessaire à l’installation d’un terrain (oui oui, pas d’un panier seulement) de basket chez lui. Le meneur du Magic s’est ensuite entraîné quotidiennement, parfois jusqu’à 3 heures par jour entre shoots, dribble, endurance et musculation (dans son garage).

« J’étais dans un super rythme à la fin de la saison, je ne voulais pas le perdre. Je sais ce que ça peut donner quand tu ne touches pas de ballon pendant un moment. Tu commences à penser à d’autres choses, ça te distrait. » Markelle Fultz

Effectivement, sur ses 4 derniers matchs avant la suspension de la saison mi-mars, Fultz, qui a aussi profité du confinement pour ‘binge-watcher’ The Last Dance et prendre le maximum de notes, avait tourné à 17.5 points à 59.6% (42.9% à 3-points pour 7 tentatives), 2.8 rebonds, 5.5 passes et 1 steal par match en 29.5 minutes de moyenne. Orlando s’apprête à reprendre en étant positionné à la 8ème place de la conférence Est avec 30 victoires pour 35 défaites, bien devant Washington (24V-40D).

« Au début, je pensais qu’on allait pouvoir rester chez nous donc j’étais content. Et puis j’ai réalisé qu’on devrait nous aussi rester dans la bulle. Je comprends les raisons derrière cela. Et les autres doivent prendre l’avion pour venir à Orlando. Aucun de nous n’est habitué ou préparé à ça. Je vois un peu ça comme un tournoi AAU. » Markelle Fultz

Comme de nombreux collègues, il voit aussi en la reprise une occasion de soutenir de façon encore plus forte le mouvement Black Lives Matter.

« Beaucoup de gens en général ne croit pas à ce qui se passe dans le monde. Je pense qu’on doit utiliser notre plateforme pour prendre position là-dessus. » Markelle Fultz

via USA Today

Leave a Reply