Un nouveau Mo Bamba ? “Le Magic a apporté la moitié de la salle de muscu dans mon appart”

Un nouveau Mo Bamba ? “Le Magic a apporté la moitié de la salle de muscu dans mon appart”

Sélectionné en sixième position lors de la draft 2018, par le Magic, Mo Bamba n’a pas réussi à s’imposer depuis, tournant à 5,8 points et 5 rebonds en 15 minutes de jeu. La raison ? Principalement un manque de puissance, lié à son poids. Avec ses 105 kilos pour 2m16, l’intérieur manquait cruellement de poids et de muscles et se faisait bouger par à peu près tout le monde sur un terrain. Une heure peut-être révolue, étant donné que le pivot a beaucoup bossé sur son physique pendant les quelques mois loin des parquets et des caméras, apparaissant transformé.

“Le Magic a apporté dans mon appart la moitié de la salle de muscu de la franchise, et je n’avais que deux choses à faire. Soulever des poids et bien manger. J’ai pris un chef cuistot très tôt, vers la mi-mars. Depuis, je mange cinq ou six fois et je fais de la muscu une heure/une heure trente par jour, ce n’était pas facile. Je devais vraiment travailler là-dessus chaque jour, en me levant parfois à trois ou quatre heures du matin pour manger. Je devais aussi me lever pour avoir un petit déjeuner très tôt. C’était compliqué au début, mais quand je m’y suis habitué c’est devenu plus facile.” Mo Bamba.

Du travail qui a manifestement payé vu la montagne de muscles qu’est maintenant le pivot. Il pèserait actuellement presque 115 kilos, un poids déjà un peu plus en adéquation avec sa taille. Et ses coéquipiers sont impressionnés.

“L’année dernière, je soulevais plus que lui. Cette année, c’est l’inverse. Il est plus fort et bien plus imposant. Mais le plus important avec lui, c’est qu’il est capable de maintenir cette puissance sans perdre en athlétisme.” Khem Birch.

Car c’est bien souvent le problème : quand on ajoute de la masse, on perd en mobilité. Mais le jeune pivot de 22 ans avait de la marge.

“Je me sens aussi mobile qu’avant, mais ça demande plus de boulot. Prendre une dizaine de kilos ce n’est pas une blague, on le ressent sur les articulations. Mais je devais me dire : “Je vais devoir courir et sauter avec ce poids pour me sentir bien.” Et je me sens bien. À la base, le but était d’atteindre 110 kilos et c’est arrivé très vite avec le changement de régime alimentaire. Ensuite, j’ai commencé à approcher les 115 et je me suis dit que c’était le poids où je me sentais en forme. En atteignant les 115, j’ai pensé que j’allais essayer de me maintenir. Je me sens bien maintenant niveau détente, vraiment bien.” Mo Bamba.

En espérant que Bamba, déjà assez fragile, ne se blesse pas à cause de cette prise de poids soudaine.

Via The Athletic.

Leave a Reply