LeBron James persiste et signe : “L’amour du jeu et le fait d’être là pour mes coéquipiers sont les choses les plus importantes”

LeBron James persiste et signe : “L’amour du jeu et le fait d’être là pour mes coéquipiers sont les choses les plus importantes”

Cette saison, LeBron James joue 35 minutes par match. Depuis 10 rencontres, son temps de jeu est même monté à 38.1 minutes. Hier dans la 3e défaite consécutive des Lakers, au terme d’une nouvelle prolongation (la 5e en 9 matchs) contre Washington au Staples Center, il a passé 43 minutes (31 points à 14/29, 9 rebonds, 13 passes, mais aussi 8 ballons perdus) sur le parquet. Pour certains, le King devrait lever le pied. Lui, extraterrestre de longévité et bourreau de travail, ne croit pas au load management, si cher aux yeux de certains de ses collègues actuels.

« Je me repose là maintenant, en étant assis ici à vous parler. Je me repose quand je monte dans ma voiture et que je rentre chez moi, je me repose quand j’arrive chez moi, je me reposerai demain… Cette histoire autour du fait que j’aurais besoin de plus de repos, que je devrais me reposer, ça prend beaucoup plus de place que ça ne devrait. Je n’en ai jamais parlé. Je n’en parle pas, je n’y crois pas. On a tous besoin de plus de repos ! La saison a repris très vite et tous on aurait espéré se reposer davantage, mais je suis ici pour bosser, être disponible pour mes coéquipiers. Et si je suis blessé ou que je ne me sens pas bien alors on pourra l’envisager, mais je suis entouré de gens honnêtes et je suis aussi honnête envers moi-même. L’amour du jeu et le fait d’être là pour mes coéquipiers sont les choses les plus importantes.

[…] Je n’ai jamais demandé de repos durant la saison. Ça fait 5, 6, 7 ans que j’entends ça maintenant, ‘LeBron devrait se reposer’, ‘Pourquoi est-ce qu’il joue autant à son âge ?’… Et je suis toujours là, bien là. Je ne fais pas l’aumône, mon job c’est de jouer quand je peux le faire, et c’est tout. » LeBron James

Sur les 17 dernières minutes de la rencontre il a joué 15’54 pour 13 points à 6/13, mais à 0/4 à 3-pts et 4 ballons perdus. Il a aussi fait un 1/3 sur la ligne des lancers, dont un pour valider un 2+1 qui aurait mis les Lakers en tête à 9.8 secondes de la fin du dernier acte.

“Évidemment j’endosse l’entière responsabilité pour ce lancer franc manqué. Je dois mettre mes lancers, ce sont des points faciles. Mais ce n’est pas sur ça que nous avons perdu le match, cependant j’en prends l’entière responsabilité, et je dois faire mieux.” LeBron James

Quand on demande à Frank Vogel s’il prévoit de forcer le King à prendre du repos, pour ne pas le cramer en vue des playofs il rétorque :

“Nous avons considéré ça avec lui depuis le début de la saison. Et nous prendrons ces décisions au jour le jour.” Frank Vogel.

Si Vogel et les Lakers attendent que LeBron leur confie qu’il est fatigué, ce n’est sans doute pas près d’arriver.

Via Lakers.com

Leave a Reply