Le nouveau visage des Cavs, c’est lui

Le nouveau visage des Cavs, c’est lui

Pour Koby Altman, Evan Mobley est le genre de joueur qui vous transforme une équipe. Depuis un mois, le GM des Cavaliers répétait d’ailleurs à son ‘scouting staff’ qu’il y avait très, très peu de chance que le prospect sorti de USC soit encore disponible au choix n°3 lors de la draft.

« J’ai l’impression d’être un peu sous-estimé parfois, mais je suis là pour leur donner tort à tous. » Evan Mobley

« Son impact va être immédiat, je pense. On veut faire avancer les choses, faire un pas en avant l’année prochaine. Il faut que l’on complète l’équipe avec de bons vétérans aussi. Mais nous avons des objectifs élevés en tête pour ce jeune groupe. Nous avons énormément de chance de pouvoir y ajouter Evan. » Koby Altman

« L’histoire nous a montré que la combinaison size + skill bat la combinaison small + skill. On l’a vu récemment avec les Lakers. Ils avaient des grands et puis ils ont ajouté Anthony Davis au poste 4. La taille aide, mais il faut aussi les skills. La capacité à créer, à passer, à shooter. Quand tu combines tout ça, tu peux surmonter n’importe quel small ball. Avec Evan et Jarrett (Allen), nous avons deux gars capables de switcher et de rester devant les arrières. Ils peuvent rester sur le terrain à la fin des matchs. » J.B. Bickerstaff, head coach

Pick le plus élevé de la franchise depuis Andrew Wiggins (envoyé à Minnesota en échange de Kevin Love) en 2014, Mobley, 20 ans et 2,13 m, devra montrer la voie aux Sexton (8e choix 2018), Garland (5e choix 2019) ou encore Okoro (5e choix 2020) pour enfin sortir Cleveland de cette spirale de la lose.

« Du poids sur les épaules il y en a, oui. Mais j’essaie de ne pas trop me concentrer là-dessus. J’essaie de ne pas trop me focaliser sur la pression. Je veux simplement faire du mieux que je peux et gagner beaucoup de matchs. Devenir Rookie of the Year je l’espère, et obtenir beaucoup de ‘Rookie of the Months’ tout au long de ce processus. » Evan Mobley

« Ce n’est pas quelque chose qu’on voit régulièrement. J’adore regarder les passes qu’il fait. Quand il pose le ballon, alors que la plupart des 7-footers regardent le cercle, lui voit d’abord la défense, et voit les espaces pour ses coéquipiers. C’est rare pour un gars de sa taille et de son âge. » J.B. Bickerstaff

Représenter les Cavs lors du All-Star Game prévu à Cleveland l’année prochaine est aussi dans un coin de sa tête.

« Je suis quelqu’un de très confiant. Certaines personnes ne le voient peut-être pas, mais j’ai toujours confiance en moi. Avec mon frère on a toujours dit qu’on voulait aller en NBA. » Evan Mobley

En 33 matchs avec les Trojans cette saison, le natif de San Diego a tourné à 16.4 points (57.8% aux tirs, 30% à 3-points), 8.7 rebonds, 2.4 passes et 2.9 contres par match en 33.9 minutes de moyenne.

via Cleveland Plain Dealer

Leave a Reply