Les 10 meilleurs joueurs gagnant moins de 2 millions de dollars – Conf. Est

Les 10 meilleurs joueurs gagnant moins de 2 millions de dollars – Conf. Est

 

La fin de saison approche et je me lance dans des investigations de mon goût. Après les 10 meilleurs joueurs n’ayant débuté aucun match de la saison, je me suis concentré sur ces joueurs recevant les plus petits salaires de leur équipe, et qui valent bien mieux que certains de leurs coéquipiers.

Focus sur ces joueurs méconnus ou sous-payés en fonction de leurs prestations cette saison.

Les raisons de ces salaires sont diverses selon les cas :

–          Vétéran sur le déclin
–          Vétéran qui accepte le minimum pour jouer le titre
–          Joueur qualifié à problèmes dont plus personne ne veut
–          Joueur blessé il y a peu qui doit faire ses preuves
–          Joueur sous coté
–          Etc Etc

Les critères pris en compte sont :

1-      Avoir reçu moins de 2 M$ sur la saison
2-      Que le joueur ne soit pas dans son contrat rookie (ils sont vus à la baisse)
3-      Les résultats collectifs
4-      Pas de hype
5-      Avoir joué la moitié des matchs de son équipe
6-      Les stats individuelles sur la période
7-      L’importance du joueur dans le système de son équipe
8-      Ma subjectivité car il faut bien faire des choix et les assumer

J’attends vos commentaires en bas de l’article ; quel est pour vous le meilleur joueur de la conférence est à avoir été payé moins de 2 M$ cette saison?

10- Damien Wilkins – Philadelphia 76ers (1.2 M$)
6.2 pts à 45.5%, 1.7 rbds, 1.4 passes & 0.6 int en 17.2 mins (20-38)

Arrivé pour être le 5ème  extérieur des 76ers derrière Evan Turner, Jason Richardson, Dorell Wright & Nick Young, Damien Wilkins a plus que fait le taf en profitant des blessures de ses coéquipiers. Au mois de mars, le neveu de Do tournait à 12.3 pts, puis 10.3 depuis début avril. Un bon recrutement pour Philly.

9- Shaun LivingstonWizards/Cavs (0.8 M$)*
6.4 pts à 47.8%, 2.4 rbds, 3.2 passes & 0.8 int en 21.9 mins (20-44)

Le talent perçu en Shaun Livingston à sa sortie du lycée manque à la NBA, toutefois, malgré ses graves blessures au genou, le Cav sort une grosse saison. Coupé par les Wizards un peu plus tôt dans la saison, il s’est mué en back up fiable de Kyrie Irving à Cleveland. A noter qu’il a aussi touché 230 mille dollars pour sa pige à DC.

8- A.J. Price – Washington Wizards (0.9 M$)
7.5 pts à 38.5%, 2 rbds, 3.6 passes & 0.6 int en 22.3 mins (21-34)

Un bon recrutement pour Washington. Arrivé d’Indiana pour être le back up de John Wall, Price a commencé 22 matchs en début de saison pour palier à l’absence de son Franchise Player. Si les résultats n’ont pas suivi (il ne faut pas trop lui en demander non plus), il est un relais à la mène en NBA avec un très bon rapport qualité/prix.

7- C.J. Watson – Brooklyn Nets (1 M$)
6.8 pts à 41.7%, 1.8 rbds, 2 passes & 0.8 int en 19 mins (45-32)

Mais comment C.J. Watson a pu signer un contrat aussi « faible ». Sorti d’une superbe saison à Chicago où il a dû suppléer un Derrick Rose très souvent absent, l’ancien de D-League vaut beaucoup mieux que les 992 mille dollars de son classement. Toute la saison il a été un back up de grande qualité pour Deron Williams  à BK.

6- Alan Anderson – Toronto Raptors (0.9 M$)
10.8 pts à 38.6%, 2.2 rbds, 1.6 passes & 0.8 int en 23.3 mins (28-34)

Après de nombreuses saisons passées en Europe, Alan Anderson a fait son retour NBA (il avait joué pour Charlotte en 2006 & 2007) par la porte Raptors. Shooteur fiable venu du banc, il a souvent pu apporter à Toronto ce plus venu du banc pour remporter certains matchs.

5- Martell Webster – Washington Wizards (1.6 M$)
11.4 pts à 44.2%, 3.9 rbds, 1.9 passes & 0.7 int en 28.9 mins (28-48)

Arriver à signer un free-agent du calibre de Martell Webster à ce prix là, c’est l’un des grands coups estival des Wizards. Petit à petit DC reconstruit sa franchise, et l’ex-Blazer doit rester !! Shooteur de grand standing, joueur stable et sain, l’ancienne star de high school fut l’un des artisans de la très bonne fin de saison de Washington.

4- Kenyon Martin – New York Knicks (0.4 M$)*
7.2 pts à 60.2%, 5.2%, 0.4 passe, 0.9 int & 0.9 ct en 23.9 mins (13-5)

Notons tout de suite que le salaire de Kenyon Martin est en rapport aux quelques mois de la saison qu’il restait à jouer quand il est arrivé à Big Apple. Toutefois, l’apport de l’ancien premier choix de draft est primordial à NYC. Durant la série de 13 victoires de suite des Knicks il y a peu, K-Mart a su remplacer au pied levé Tyson Chandler, sans que les résultats de la team de Mike Woodson baisse. Maintenant, il va devoir revenir en forme pour les playoffs, ses anciens coéquipiers aux Blazers (Melo. Smith et Camby) comptent sur lui !!

3- Marco Belinelli – Chicago Bulls (2 M$)
9.6 pts à 39.6%, 1.9 rbds, 2 passes & 0.6 int en 25.9 mins (38-32)

Recrutement magnifique pour les Bulls qui avaient besoin d’un poste 2 de valeur pour relayer Rip Hamilton, souvent gêné par des blessures. Au final, c’est quand l’homme au masque s’est blessé et que l’Italien s’est installé dans le 5 de départ que Chicago a commencé à enchaîner les victoires. Un scoreur d’une telle classe à « seulement » 1,957 millions de dollars, bravo Mr Paxson !!

2- Nate Robinson – Chicago Bulls (1.1 M$)
13.3 pts à 43.6%, 2.2 rbds, 4.4 passes & 1.1 ints en 25.3 mins (43-36)

Personne ne voulait de Nate Robinson cet été. Le triple vainqueur du Slam Dunk Contest s’est retrouvé à Chicago avec un contrat non garanti … que dire alors de la saison magnifique que l’ancien chouchou du Madison Square Garden réalise ? Imprévisible en attaque autant qu’invisible en défense (il faut le dire), il apporte un plus énorme aux Bulls en terme de rage et d’intensité offensive. Toutefois, s’il veut avoir une grande carrière, il ne tient qu’à lui de devenir un poison défensif … il en a les qualités physiques.

1- Reggie Evans – Brooklyn Nets (1.6 M$)
4.6 pts à 47.8%, 11 rbds, 0.5 passe & 0.9 int en 24.5 mins (47-31)

Reggie Evans est LA bonne affaire de la saison !!! Au fil des mois, le joueur le plus dirty de la NBA a su écarter Kris Humphries du starting 5 des Nets pour se muer en complément parfait de Brook « j’aime pas le rebond » Lopez dès l’entame de match. Depuis le All-Star Break, le Dennis Rodman actuel tourne à 14.7 rbds par match, dont 16.7 prises ce mois d’avril. Entre Evans, Watson, Bogans & Stackhouse (qui étaient proches de rentrer dans les 10), Billy King confirme qu’il fait partie du Top des GM actuels.

 

* Joueurs ayant reçu un salaire d’une autre franchise, ou signé en cours de saison.
**Stats  et bilans arrêtés au 14 avril au matin.
Sources Salaires : Hoops Hype

Pour suivre Blockorama sur Facebook cliquez ici 

12 Comments

  1. Je ne savais pas que Robinson était sous-payé comme ça. C'est clair qu'il est un trou en défense mais vu les places qu'il occupe régulièrement dans les tops 10, son maillot doit être le plus vendu de ce ranking
    Personnellement j'adore ce joueur mais je ne le savais pas au fond du trou à ce point cet été ^^

    1. J'adore aussi, un vrai foufou sur le terrain avec des guts de malade, s'il se calme, il pourra avoir la tune qu'il mérite c'est sûr!!

  2. T'as eu quelques oublis au niveau orthographe pour ce top, Block' :p

  3. Combien touche Andersen à Miami ?

  4. Et Andray Blatche qui est un des meilleurs 6eme homme de toute la saison et qui touche le minimum a Brooklyn ??

  5. Avery Bradley, Copeland, Blatche, Butler, Larry Sanders, Vucevic, Tobias Harris méritaient mieux à mon humble avis ;)

    1. Blatche est un cancer selon moi, ensuite de quel Butler tu parles?
      Sinon le reste est encore sous contrat rookie.

      1. J'avais pas vu pour le contrat rookie autant pour moi.. J'parlais de Jimmy et j'pense que le contrat rookie sa vaut aussi pour lui ;)

        1. Pas de soucis, c'est le piègle classique ;) le salaire des rookies est en rapport à leur rang de la draft, pas à leur talent au niveau pro, de plus revus à la baisse, donc il faut les exclure d'office ;)

  6. Au fait, tu as fait le même pour la conf ouest?

Leave a Reply