Les 10 meilleurs joueurs gagnant moins de 2 millions de dollars – Conf. Ouest

Les 10 meilleurs joueurs gagnant moins de 2 millions de dollars – Conf. Ouest

 

Après la Conférence Est hier, c’est au tour des joueurs de l’Ouest ayant un salaire inférieur à 2M$ d’avoir droit à leur ranking.

Les raisons de ces salaires sont diverses selon les cas :

–          Vétéran sur le déclin
–          Vétéran qui accepte le minimum pour jouer le titre
–          Joueur qualifié à problèmes dont plus personne ne veut
–          Joueur blessé il y a peu qui doit faire ses preuves
–          Joueur sous coté
–          Etc Etc

Les critères pris en compte sont :

  1. Avoir reçu moins de 2 M$ sur la saison
  2. Que le joueur ne soit pas dans son contrat rookie (ils sont vus à la baisse)
  3. Les résultats collectifs
  4. Pas de hype
  5. Avoir joué la moitié des matchs de son équipe
  6. Les stats individuelles sur la période
  7. L’importance du joueur dans le système de son équipe
  8. Ma subjectivité car il faut bien faire des choix et les assumer

J’attends vos commentaires en bas de l’article ; quel est pour vous le meilleur joueur de la Conférence Ouest à avoir été payé moins de 2 M$ cette saison.

Bonus Track :
Chase Budinger – Houston Rockets (0.9M$)
9.3 pts à 41.2%, 3.1 rbds, 1.1 passes & 0.6 int en 21.9 mins (11-10)

Auteur d’un grand début de saison, l’arrivée de Chase Budinger à Minnesota était la bonne affaire de la draft pour les Wolves (tradé contre les droits de Terrence Jones). Avant de se blesser gravement au genou, il tournait à 11.8 pts, 3.5 rbds, 1.5 passes & 1 int en 23.5 mins, pas mal pour un joueur qui touche moins d’1 millions de billets verts par an non ? Au final, il ne peut pas rentrer dans ce ranking, ayant trop peu joué de matchs, mais il fallait le distinguer, j’y tenais.

10- DeMarre Carroll – Utah Jazz (0.9 M$)
6 pts à 45.9%, 2.9 rbds, 0.9 passe & 0.9 int en 17 mins (33-32)

Titulaire à 12 reprises pour le Jazz, DeMarre Carroll a toujours su être un bon complément pour Tyrone Corbin entre Gordon Hayward & Marvin Williams. Role player défensif, gros physique, très actif sur le terrain, il ferait actuellement un grand bien aux Rockets qui l’ont coupé en 2011.

9- Hasheem Thabeet – Oklahoma City Thunder (0.9 M$)
2.4 pts à 59.2%, 2.9 rbds, 0.1 passe & 0.9 ct en 11.5 mins (49-15)

Une bonne pioche pour OKC. Sam Presti avait besoin de renforcer sa raquette suite au départ de Nazr Mohammed à Chicago et a misé sur un joueur au grand potentiel acceptant un tout petit salaire. Au final, Hasheem Thabeet ne propose toujours pas les performances attendues d’un second choix de draft, mais sans la pression qu’il a pu avoir à Memphis, le Tanzanien réalise de bons matchs, pleins d’intensité et de rage ; un vrai plus pour Coach Brooks quand il doit sortir Perk

8- Jamaal Tinsley – Utah Jazz (1.4 M$)
3.5 pts à 36.5%, 1.8 rbds, 4.5 passes & 1 int en 18.8 mins (38-26)

A 35 ans, beaucoup pensent que Jamaal Tinsley est fini. Toutefois, pour le plus grand bonheur de Coach Corbin, il n’en est rien. Mo Williams  out, pas de soucis pour le coach du Jazz, l’ancien Pacer a offert un jeu très sérieux à son équipe sur les 32 matchs qu’il a débutés. Un très bon rapport qualité/prix pour un joueur qui avait dû mal à trouver un contrat il y a 2-3 ans.

7- Jodie Meeks – Los Angeles Lakers (1.4 M$)
7.9 pts à 39.3%, 2.2 rbds, 0.8 passe & 0.7 int en 20.9 mins (43-33)

En débarquant à Los Angeles, j’ai eu peur pour Jodie Meeks. Mike Brown nouvel adepte de la Princeton offense, je le voyais mal se dépêtrer dans ce jeu pas vraiment fait pour la NBA. Toutefois, Meeks a su retrouver ses marques de shooteur (il reste le meilleur à longue distance All-Time sur un match pour Kentucky avec 15 shoots non ?) sous Mike D’Antoni et fait une bonne saison en rapport à son salaire.

6- Derek Fisher – Mavs/Thunder (0.4 M$)*
5.3 pts à 34.9%, 1.2 rbds, 1.4 passes & 0.6 int en 17.4 mins (22-10)

Double come-back cette saison pour Derek Fisher. Tout d’abord à Dallas pour voler le spot de titulaire à Darren Collison (je vous conseille le BrainStorming de Guillaume sur la question), puis à OKC pour terminer ce qu’il n’a pas fait l’an passé : remporter le sixième titre de sa carrière. Si la polémique de Mark Cuban à son égard est compréhensible, on ne peut que louer la carrière et la saison de Fish. A noter que son contrat avec les Texans était d’un montant d’1.1 M$.

5- Mike James – Dallas Mavericks (0.8 M$)*
5.9 pts à 36.4%, 1.6 rbds, 3.1 passes & 0.5 int en 19 mins (25-17)

Le « nouveau » Derek Fisher fait vraiment un grand taf à Dallas. Vétéran de bientôt 38 ans, il a lui aussi recalé Darren Collison sur le banc de Rick Carlisle pour tout simplement gagner les Mavs. 59% de victoires avec l’ancien nancéen dans son roster, cela vaut toutes les stats du monde, encore plus à 800 mille dollars pour la fin de saison.

4- Jermaine O’Neal – Phoenix Suns (1.4 M$)
8.3 pts à 48.2%, 5.3 rbds, 0.8 passe & 1.4 cts en 18.7 mins (17-38)

Je ne suis pas fan de Jermaine O’Neal, mais le moins que l’on puisse dire c’est que le vétéran a fait le taf cette saison sous le maillot des Suns. Signé pour être le back up de Marcin Gortat, il a su élever le niveau de son jeu  quand son équipe a eu besoin de lui. Avec 11 pts à 46.5%, 7.1 rbds & 1.7 cts depuis le All-Star Break, il prouve qu’il n’est pas cramé pour un joueur autant blessé durant sa fin de carrière.

3- Brandan Wright – Dallas Mavericks (1M$)
8.4 pts à 60.2%, 4.1 rbds, 0.6 passe & 1.2 cts en 17.8 mins (31-30)

On arrive sur le podium et c’est direct du lourd. Personnellement je n’en ai pas cru mes yeux quand j’ai vu que Brandan Wright valait « seulement » 1 M$  la saison. Son passage à Golden State l’aurait tant dégouté du basket qu’il souhaitait retrouver le goût de jouer en « sacrifiant » son compte en banque. Au final, il fait partie des satisfactions à Dallas depuis deux ans, et quand on connait son salaire, c’est Donnie Nelson qui doit être fier de son investissement.

2- Antawn Jamison – Los Angeles Lakers (1.4 M$)
9.2 pts à 46.3%, 4.8 rbds, 0.6 passe & 0.4 int en 21.4 mins (39-35)

Un vétéran de plus dans ce classement. Antawn Jamison est arrivé aux Lakers pour gagner le titre et en acceptant le salaire minimum pour un joueur de son expérience. Après un début de saison très compliqué collectivement parlant et une série de DNP à l’arrivée de Mike D’Antoni, le All-Star a su rester professionnel jusqu’au bout des ongles pour retrouver le temps de jeu qu’il mérite et apporter son toucher et son shoot longue distance aux Angelinos. Une bonne saison de la part du Tar Heel, même si le titre est loin d’être dans sa poche.

1- Matt Barnes – Los Angeles Clippers (0.9 M$)
10.3 pts à 46.1%, 4.6 rbds, 1.6 passes, 1.1 ints & 0.8 ct en 25.9 mins (53-25)

Tout comme pour Nate Robinson hier dans ce focus version Conférence Est, si Matt Barnes n’a pas pu obtenir un plus gros contrat, c’est en raison de sa mauvaise réputation. Aussi intenable dans un vestiaire qu’une fois lancé en défense sur le meilleur attaquant adverse, le tatoué n’en est pas moins un merveilleux joueur de basketball. Du pain béni pour les Clippers à ce tarif et du luxe de le voir sur son banc pour Vinny Del Negro quand il doit faire un changement.

* Joueurs ayant recu un salaire d’une autre franchise, ou signé en cours de saison.
**Stats  et bilans arrêtés au 14 avril au matin.
Sources Salaires : Hoops Hype

Pour suivre Blockorama sur Facebook cliquez ici 

5 Comments

  1. Antawn Jamison et Matt Barnes "mériteraient" bien plus que ça quand on voit certains starters qui en font moins!

  2. Juste quand je demandais cet article sur le précédent :)
    Merci !

  3. Et Chandler Parsons ? Il est pas à moins d'un million par an lui ?

    1. oui, il est encore dans son contrat rookie ;)

  4. pour moi c'est jamison sans hésiter, 1 parce que j' aime pas barnes et 2 budinger pourrait faire beaucoup mieux que ça

Leave a Reply