[Ranking] Les 10 meilleurs meneurs du moment: Un podium de rêve

[Ranking] Les 10 meilleurs meneurs du moment: Un podium de rêve

Deuxième opus de mon ranking temporel concernant les meneurs de jeu. Certains ont perdu des places, d’autres en ont gagné, une fois de plus j’essaierai de faire valoir mes choix avec des arguments respectant mes critères.

Les critères pris en compte sont :

  1. Les 10 derniers matchs
  2. Avoir joué au moins 70% des matchs concernés
  3. Les résultats collectifs sur la période
  4. Pas de Hype
  5. L’importance et l’implication du joueur dans le système de son équipe
  6. Les stats individuelles sur la période
  7. Ma subjectivité, car il faut faire des choix et les assumer.

CLIQUEZ ICI POUR LE RANKING PRÉCÉDENT.

  1. Isaiah Thomas – Boston Celtics (5-5)
    25.1 pts à 40.3%, 2.1 rbds, 6 passes & 0.9 int en 33.7 mins [-2 places]

Les Celtics ont encore du mal à trouver leur vitesse de croisière, et si Isaiah Thomas donne tout sur le terrain, ce n’est pas encore suffisant. Par contre, le voir évoluer sous le maillot de Boston est un régal et comme son coach je vous conseille de prendre le League Pass rien que pour voir son aisance balle en main et ses qualités de leader ; il faudra néanmoins attendre encore quelques jours par contre, le All-Star étant blessé à l’aine.

  1. Chris Paul – Los Angeles Clippers (5-5)
    17.7 pts à 46.6%, 5 rbds, 10.6 passes & 1.8 int en 32.7 mins [-7 places]

Grosse chute dans mon ranking pour Chris Paul, bien que fan du joueur (en dehors de ses flops) les résultats actuels des Clippers sont bien loin de leur magnifique début de saison. Si on peut comprendre une défaite face aux Warriors, comment expliquer le double revers face aux Pacers actuels neuvièmes de la conférence Est, de même que ceux face aux Pistons et pire face aux Nets. CP3 est connu pour ses qualités de leader, il faudra qu’il les retrouve pour continuer de mériter son surnom de « Little General ». A noter le match historique du Clipper samedi soir face aux Pelicans avec 20 points et 20 passes décisives pour aucun ballon perdu, tout simplement magique.

  1. Kemba Walker – Charlotte Hornets (6-4)
    21.2 pts à 47.1%, 2.6 rbds, 4.4 passes & 1.3 int en 33.1 mins [-4 places]

Quatre places de perdues pour Kemba Walker dans mon ranking ! Avec l’absence récente du titulaire Marvin Williams, on aurait pu s’attendre à ce que le MIP 2011 élève encore un peu plus son niveau de jeu, toutefois il a plutôt faibli, scorant 5 points de moins en moyenne par rapport à la période de mon premier ranking. Cependant, le bilan des Hornets est encore honorable, mais la concurrence fut encore plus rude pour le Husky.

  1. Derrick Rose – New York Knicks (7-3)
    19.3 pts à 50%, 4.3 rbds, 4.4 passes & 0.9 int en 32.6 mins [entrée]

Entrée dans mon ranking pour Derrick Rose. L’attaque en triangle mise de plus en plus de côté, le néo-Knick est en train de retrouver de bonnes sensations offensives. Il sait alterner les prises d’initiatives personnelles sur jeu placé (en transition il se pose moins de questions), et laisse le jeu à Carmelo Anthony et Kristaps Porzingis quand ils sont chauds ou qu’ils ont un match-up en leur faveur. Une transition réussie après un mois et demi de compétition pour le MVP 2011 qui n’avait jusque-là jamais été la troisième option de son équipe.

  1. John Wall – Washington Wizards (6-4)
    23.2 pts à 43.8%, 4.6 rbds, 10.8 passes & 2.6 ints en 39.3 mins [entrée]

Les Wizards ne sont pas encore playoffables (à ce jour onzièmes à l’Est), cependant les résultats actuels des joueurs de Scott Brooks sont encourageants. Le niveau affiché par John Wall est autre que celui d’il y a quelques semaines et le bilan de la franchise de D.C. s’en ressent. Chaud comme la braise mardi dernier contre Orlando (52 points, record en carrière) il n’a pourtant pas pu porter les siens jusqu’au succès. C’est quand le premier choix de la draft 2010 créé pour les autres que les Wizards sont les meilleurs, et hormis la défaite au goût amer face au Magic, sur la période qui nous intéresse Washington n’a perdu que face à des prétendants au titre, les Spurs par deux fois et le Thunder.

  1. Kyrie Irving – Cleveland Cavaliers (7-3)
    23.8 pts à 50%, 2.6 rbds, 4.3 passes & 0.3 int en 34.1 mins [-2 places]

Deux places de perdues par Kyrie Irving, pas vraiment en raison de son rendement, le Cav jouant le meilleur basket de sa carrière selon LeBron James. Ce sont plus les résultats actuels de la franchise de l’0hio et la concurrence extrêmement forte sur le poste 1 qui ont joué contre lui. Après s’être fait peur face aux 76ers, les Cavs ont enchaîné trois revers de suite à Milwaukee, contre les Clippers et à Chicago. La saison est longue et il est certain que le Monsieur 4ème quart-temps des Cavs remontera dans mes prochains rankings.

  1. Kyle Lowry – Toronto Raptors (8-2)
    24 pts à 54%, 4.3 rbds, 7.5 passes & 1.2 int en 36 mins [+2 places]

Quand Kyle Lowry va, tout va pour les Raptors qui n’ont perdu que face à des Cavs et des Clippers revanchards durant la période qui nous intéresse. En comparaison à mon premier ranking, l’ex-Grizzly a retrouvé la mire (il shootait seulement à 40.6%). Décisif face aux Wolves, il a ensuite écœuré les Celtics avec 34 points , son duo avec DeMar DeRozan va faire exploser de nombreuses défenses encore cette saison.

  1. Stephen Curry – Golden State Warriors (8-2)
    23.9 pts à 46.5%, 4.6 rbds, 5.1 passes & 2.3 ints en 34 mins [-2 places]

En tête du classement des meneurs il y a peu, Stephen Curry voit Russell Westbrook et James Harden lui passer devant cette fois-ci. Chose rare depuis deux saisons que le Warrior, double MVP en titre, domine la ligue par ses prouesses individuelles et ses résultats collectifs. Toutefois, les Rockets et le Thunder jouent actuellement à un grand niveau, et ses concurrents ne sont pas entourés de trois All-Stars comme l’est le #30 des Warriors, sans rien lui retirer bien évidemment.

  1. Russell Westbrook – Oklahoma City Thunder (7-3)
    30.4 pts à 40.2%, 12.6 rbds, 11.9 passes & 1.6 int en 37 mins [+5 places]

Quand j’ai établi ce ranking j’ai longtemps laissé Russell Westbrook en première place, toutefois j’ai préféré laisser le trône à James Harden. Le bilan du Rocket est meilleur et surtout les deux se sont affrontés récemment et c’est le Texan qui l’a emporté. Statistiquement la saison de Westbrook est jusqu’ici historique, et certains lui prédisent même le titre de MVP s’il continue de proposer un triple double de moyenne.

  1. James Harden – Houston Rockets (8-2)
    26.6 pts à 40.4%, 7.5 rbds, 10.6 passes & 2 ints en 37.1 mins [+4 places]

Suite au retour à la compétition de Patrick Beverley, on pouvait s’attendre à revoir James Harden au poste 2, mais Mike D’Antoni tient bon, il laisse la mène à son All-Star. La nouvelle position du barbu lui donne une toute autre dimension, les Rockets ne perdent plus ou presque (bien plus équilibrés depuis que l’ancien de l’Olympiakos défend sur les meneurs), et se sont même offerts le scalp des Warriors et du Thunder sur la période qui nous intéresse. Il y a peu, l’ex-meilleur sixième homme de la ligue (2012) s’est autoproclamé MVP du début de saison, il ne doit pas être loin de la vérité.

Bonus Track :
Andrew Harrison – Memphis Grizzlies (7-3)
8.2 pts à 25%, 2.8 rbds, 4.4 passes & 1.2 int en 30.7 mins

Petit focus sur Andrew Harrison, qui a remplacé au pied levé Mike Conley et ce sans que les Grizzlies baissent de niveau de jeu. Les stats et le pourcentage (ouch !) de l’ex-star de High School ne reflètent pas son niveau de jeu. David Fizdale possède en l’ancien Wildcat de Kentucky un joueur qui ne baisse jamais son intensité de jeu, des deux côtés du terrain. Harrison a su saisir sa chance, lui qui a galéré une longue année avant de trouver une place dans la grande ligue alors qu’on faisait de lui un lotery pick il y a encore quelques années (pour le plaisir des yeux, son contre sur Chris Paul lancé tout seul en contre attaque).

Entrés dans le ranking : Derrick Rose (Knicks) et John Wall (Wizards).
Sortis du ranking : D’Angelo Russell (Lakers) & Damian Lillard (Trail Blazers).

Leave a Reply