Tristan Thompson : « Je m’en fous si untel n’aime pas untel en dehors du terrain »

Tristan Thompson : « Je m’en fous si untel n’aime pas untel en dehors du terrain »

Tyronn Lue avait annoncé un changement de son cinq après la défaite des Cavs à San Antonio mardi et il a expliqué ce choix jeudi, veille de match contre Indiana.

Ma NBA avec Tony Parker : « Les deux plus grands moments de ma carrière »

« On va faire démarrer Tristan. Jae (Crowder) joue bien sur ces derniers matchs et ça n’a rien à voir avec lui. On n’aime pas faire ce genre de changement, car c’est un gars qui fait tout pour l’équipe, il est là pour les bonnes raisons. Je ne dis pas que ce sera permanent. J’ai été lui parler ce matin et il m’a dit : « Du moment que c’est pour le bien de l’équipe j’en suis ». Tyronn Lue

Une modification des titulaires qui va permettre à Kevin Love, toujours selon Lue, de retrouver son poste naturel (power forward) et à Thompson de bien s’entendre avec Isaiah Thomas sur la couverture de pick-and-rolls en défense et dans l’exécution de ces derniers en attaque.

« Je pense simplement que cet ajustement va nous aider. T-Top va beaucoup nous aider en défense aussi je pense. » Tyronn Lue

Tant mieux, parce qu’actuellement l’équipe qui vise une 4ème Finale NBA de suite est classée 29ème en defensive efficiency, avec 109.9 points pour 100 possessions encaissés par match. Cleveland reste sur 10 défaites en 13 matchs, et a laissé ses adversaires marqué 114 points dans 6 de ses 8 dernières rencontres (148 points sans prolongation encaissés contre OKC !). Lue a aussi indiqué que lui et son staff avaient réfléchi à un éventuel changement à l’arrière (Isaiah Thomas n’est pas encore à 100% et J.R. Smith est en difficulté depuis le début de saison) avant d’en venir à la conclusion que ce n’était « pas le moment ».

Remplaçant en début de saison, Thompson avait ensuite enchaîné 5 matchs en tant que titulaire avant de se blesser au mollet, puis de redevenir remplaçant depuis son retour à la compétition mi-décembre. Interrogé sur l’ambiance actuelle dans le vestiaire (Love aurait été pointé du doigt par plusieurs de ses coéquipiers suite à une réunion collective), Thompson a tenu des propos assez révélateurs.

« Pointer du doigt ? Ce n’est pas parce que vous écrivez quelque chose que c’est vrai, à moins qu’il y ait eu une balance. Mais je ne dirais pas « pointer du doigt ». Je pense qu’on doit tous être meilleur. Tout le monde doit se regarder dans le miroir et être 1% meilleur pour l’équipe. Ça nous aidera beaucoup. » Tristan Thompson

Pour l’intérieur, pas besoin de toute façon d’être les meilleurs amis du monde pour réussir.

« Il est possible que vous alliez bosser tous les jours et que vous n’aimiez pas un gars. Peut-être que vous n’aimez pas gars avec qui vous bossez. C’est la vie, mais au final on doit jouer les uns pour les autres et c’est tout ce qui compte. Je m’en fous si untel n’aime pas untel en dehors du terrain. J’en ai vraiment rien à foutre. Du moment que sur le terrain tu joues dur et avec les autres, c’est tout ce qui compte pour moi. On n’est pas obligés de se parler en dehors du terrain. Du moment qu’on se parle sur le terrain, en défense, c’est tout ce qui compte pour moi. » Tristan Thompson

via Cleveland.com

Leave a Reply