[Interview] Evan Fournier : « On peut se poser la question si LeBron James est toujours le meilleur joueur »

[Interview] Evan Fournier : « On peut se poser la question si LeBron James est toujours le meilleur joueur »

A l’aune de la saison, on en dresse le bilan avec le Français au plus grand franc-parler de la NBA… Prédictions playoffs, MVP, meilleur défenseur, 6ème homme, rookie de l’année, tout y passe ! Avec même un petit focus sur les Frenchies et Frank Ntilikina en particulier, forcément, depuis New York.

Evan, ce qui ressort le plus cette année c’est le classement, toujours serré d’ailleurs, et des leaders dans chaque conférence que l’on n’attendait pas forcément…

C’est assez surprenant oui ! Je ne pensais pas que Houston allait être performant comme ça. Je ne croyais pas que l’association Chris PaulJames Harden allait marcher, ben je me suis bien trompé ! Je pense qu’il faut donner beaucoup de crédit à Chris Paul, parce qu’il s’est vachement bien adapté. Et voilà, il a vraiment accepté le fait que ce soit James Harden qui porte la balle, et du coup quand lui il l’a il est super efficace ! Et ça marche. Et à l’Est, je pense que les Raptors sont vraiment une très bonne équipe, mais je pense que c’est plus le fait que les Celtics et Cleveland se soient un peu recomposées quoi. Ce sont deux équipes vraiment différentes. Les Cavs font une saison vraiment moins bonne que l’année dernière… Donc je pense que cela explique un petit peu pourquoi les Raptors sont premiers.

Toi tu voyais Boston rester aussi haut, même après la blessure de Gordon Hayward, avec seulement quatre joueurs de l’année précédente ?

Je ne suis pas surpris, parce qu’ils ont un très bon coach et ils ont quand même beaucoup de bons joueurs. Ils ont des joueurs de qualités qui sont arrivés, tu as une superstar qui arrive, tu as leurs jeunes joueurs qui continuent de se développer, tu as un très bon coach encore une fois. Donc je ne suis pas surpris.

« Cleveland, s’ajuster en pleine saison pour aller en finales NBA, c’est compliqué »

Si les Cavs vont jusqu’au bout, vous prendrez une part de crédit avec ce match fou ou vous avez retourné le score juste avant les trades (le 6 février) ?

Je ne sais pas et je m’en tape complet franchement ! Mais c’est vrai qu’on le sentait quand on les a joués ! Il y avait plein de questions sur Isaiah Thomas, sur leur cohésion… Et ils étaient à +15 à la mi-temps, ils nous marchaient dessus, et là je ne sais pas, on a fait un « run », on est revenus et ils ont complètement lâché quoi ! Ils se sont décomposés complet, il n’y avait plus aucune… Tu sens des choses sur le terrain (il se frotte les doigts pour illustrer son propos). Tu n’as pas vraiment besoinde savoir, tu sentais qu’il n’y avait aucune envie, ils ne se battaient pas, ils se regardaient tous un peu de travers… C’était tellement bizarre. Et du coup, de -15 on est passés à +20, en une mi-temps. Nous, Orlando, en plus (rires) ! Donc voilà…

Tu ne reconnaissais pas les Cavs ?

Disons que c’est surprenant pour une équipe de LeBron. C’est surprenant oui. Les résultats après les transferts n’étaient pas au rendez-vous tout de suite (le pourcentage de victoires était quasiment le même), mais c’est normal quand tu changes autant de joueurs. Mais ils étaient obligés de faire des « moves », et au final ils se retrouvent avec de bons joueurs, donc c’était bien joué de leur part. Là ça va mieux. Après, s’ajuster en pleine saison et s’attendre à aller en finales NBA, c’est compliqué.

« Je donne moins de 50% de chance aux Cavs d’aller en finales »

Donc tu ne les y vois pas forcément ?

S’ils y vont je ne seraipas surpris, mais je ne les ai pas comme favoris là, non.

50/50 ?

Oh, je dirai moins que ça même…

Qui du coup ?

Boston. Pour le coaching encore… Et mise à part une année, l’histoire n’avantage pas les Raptors. Ils ont eu des problèmes dans le passé en playoffs. Parce que c’est un jeu différent, on siffle moins les fautes. Je ne sais pas… je demande à voir ! Boston, la façon dont ils jouent, c’est plus efficace. Donc je pense que sur le long terme ils seront meilleurs, c’est tout.

On parle beaucoup de Raptors qui se seraient réinventés. Tu en penses quoi ?

Je trouve juste que ce qui a changé à Toronto, c’est qu’ils ont un meilleur banc. Et donc pendant la saison Kyle Lowry et DeMar DeRozan portaient moins la balle. Cela donnait plus de responsabilités à leurs coéquipiers, et donc l’équipe était plus engagée, mais sinon ils ne se sont pas réinventés.

« Si tout le monde va bien chez les Warriors, les Rockets n’ont aucune chance »

De l’autre côté, Houston a une chance ?

Si tout le monde va bien chez les Warriors, aucune chance ! Aucune chance, aucune chance. Pour que Houston gagne, il faut les taper (il insiste sur ce chiffre) quatre fois déjà. Or ils ont trop besoin de James Harden. S’il est dans un mauvais soir – ce qui va forcément arriver à un moment ou à un autre –, ils ne pourront pas les battre. Alors que Golden State, il faudrait que Steph, Klay et KD jouent mal en même temps ! Et quatre fois en plus ! Donc ce n’est pas possible.

Ce que fait Harden par contre, c’est fou?

En un-contre-un, franchement il est vraiment exceptionnel. Tu as l’impression qu’il laisse sa conscience sur le banc. Il est vraiment impressionnant sur ça.

Ça rappelle un peu un Iverson, à l’instinct également ?

C’est différent, parce que Iverson était complètement fou aussi, mais James c’est vraiment de l’isolation quoi. C’est pure isolation. Et ce qu’il fait beaucoup mieux qu’Iverson c’est son jeu de passe. Parce qu’il fait beaucoup de passes décisives aussi. C’est ça qui est vraiment impressionnant chez lui, c’est qu’il n’a pas de faiblesse offensivement.

« James Harden MVP ? Carrément »

MVP du coup ?

Ouais, carrément.

Le meilleur joueur reste quand même LeBron ?

Sincèrement, moi je pense que l’on peut commencer à se poser la question si LeBron est toujours le meilleur joueur. Pour moi, en ce moment il y a quand même un vrai débat sur Kevin Durant. Est-ce que Kevin Durant a l’ascendant sur LeBron ? C’est dur de répondre, mais je pense qu’il y a débat. Tu peux débattre. Or il y a quelques années, il n’y avait pas de débat. Maintenant, je pense que tu peux commencer à en parler. Après, je pense que LeBron a quand même l’ascendant psychologique sur lui. Donc ça joue quoi.

Même après le tir à trois points qu’il lui plante pour plier la finale ?

Boh, mais tu sais, les médias en ont fait un truc… Mais ce n’est pas un shoot à haute pression. Ils sont à -1 (-2 en fait), mais ils sont à 2-0 dans la série. Tu vois ce que je veux dire ? Il reste 40-50 secondes. Ce n’est pas… C’est un très beau tir, ça change clairement la phase de la finale, mais s’il ne le met pas ce n’est pas non plus… tu vois ?

Tu es arrivé juste un an avant la saison où KD devient MVP. Même si c’était surtout parce que LeBron en avait gagné 4 en 5 ans avant, à ta première impression, tu les voyais proches à ce moment-là ?

Bah, à ma première impression, LeBron était quand même plus impressionnant. Même si KD avait fait une saison énorme. Le truc avec LeBron, c’est qu’il domine vraiment dans plein de secteurs du jeu. C’est ça qui le rend tellement spécial. C’est juste un joueur à part. Par contre le gouffre s’est vraiment refermé et il y a un vrai débat.

NDLR : On ne l’a pas fait répéter sur le sujet, mais Evan nous avait dit dans son « Ma NBA » que pour lui KD est au-dessus en attaque par contre.

« Pour moi, Rudy est le seul qui mérite d’être DPOY »

Défenseur de l’année, Rudy (Gobert) ?

Ce serait vraiment super pour Rudy qu’il soit DPOY. Je pense qu’il le mérite sincèrement. Le seul argument serait qu’il ait manqué trop de matchs, mais je ne vois pas grand-monde derrière : Kawhi (Leonard) a manqué toute la saison, Draymond (Green) est moins bien, DeAndre (Jordan) n’est pas à ce niveau-là cette année. Non, franchement, pour moi c’est vraiment le seul qui mérite le trophée quoi. En plus il a eu un vrai impact depuis qu’il est revenu, donc ce serait largement mérité.

Ça fait quoi un gars comme lui pour les coéquipiers ?

C’est plus que vraiment la défense. Rudy c’est pas tellement un défenseur de post-up, tu vois ? Ce n’est pas tellement du un-contre-un non plus. C’est que tu as une tour qui est au milieu, qui perturbe tout. Les passes, les lobs, les tirs… Il est juste là et il fait chier ! Juste du fait qu’il soit là, il te fait chier ! Et ça c’est super précieux. Parce que ce n’est pas dans les stats ou quoi, mais voilà. Après, offensivement aussi, quand tu as un grand comme lui qui te pose ton écran, ou un gars de 2m20 comme ça dans ta raquette… Ça force la défense à faire des choix. Parce que sinon c’est dunk direct. Ça pose beaucoup de problème.

6ème homme de l’année.

Lou Williams. Rien de plus à dire.

« MIP : Victor, c’est une belle histoire je trouve »

Forcément, joueur ayant le plus progressé, tu vas me dire…

Victor (Oladipo). Victor.

Vous avez joué ensemble évidemment, même si vous connaissiez son talent ici, vous aurez pu imaginer ce succès ?

On a tous été surpris de la saison d’Indiana. Je pense qu’on savait que Victor pouvait faire une grosse saison, mais ça reste surprenant. Parce que 23 points (par match), avec en plus les Pacers qui sont 4èmes à l’Est (5èmes désormais), c’est vraiment, vraiment fort. C’est bien pour lui, c’est vraiment signe que quand tu travailles, que tu as une opportunité, que l’équipe va dans la même direction, tout est possible. C’est une belle histoire je trouve.

Rookie de l’année, il me semble que ta préférence va à Donovan Mitchell, pourquoi ?

C’est impressionnant ce qu’il fait. Il n’y a pas grand-chose à dire. Pour un rookie c’est bluffant.

« Donovan Mitchell est le numéro un en attaque, Ben Simmons non »

Parce que Ben Simmons a l’avantage d’avoir déjà pu observer pendant un an ?

Même pas. C’est que Donovan c’est le numéro un de l’équipe. C’est lui qui « carry the load offensively » (qui porte l’attaque sur ses épaules). Ben Simmons, ce n’est pas le cas. Ben Simmons c’est un très bon joueur, je ne dis pas l’inverse. Mais quand il faut un « buckets », bah tu donnes la balle à Donovan quoi. Et ça c’est fort.

Ça a peut-être avantagé Mitchell quand même d’avoir moins de pression, du fait qu’il soit drafté plus tard (en 13ème position)…

Non. Non. Ou pour vous alors… Parce que ce n’est pas parce que tu es 5ème de la draft que tu as plus de pression. Plus de pression de qui ? Des médias ?

De la fan base aussi…

Ouais, mais franchement non. Quand tu es joueur, tu ne ressens pas cette pression-là. Toi tu te mets nécessairement la pression, parce que tu veux être performant, quoiqu’il arrive. Mais au final ça ne change rien sincèrement.

« Les Français de NBA, on a habitué les gens à avoir de bonnes années »

Si on fait le bilan des Français, l’année a été compliquée non ?

Ouah, arrête ! Ce n’était pas très compliqué. Les Français, on a beaucoup de bons joueurs, donc par le passé on a eu tellement de succès que du coup on a habitué les gens à avoir de très bonnes saisons. Mais sincèrement, non. Ce n’était pas… Moi j’ai trouvé ça plutôt intéressant. Timothé, quand il a eu sa chance il a fait du très bon boulot. Tony (Parker) il vieillit, donc c’est naturellement son déclin, mais il fait son job. Nico (Batum), bon, avec Charlotte c’était compliqué, mais il commence la saison et il se nique l’épaule, donc tu vois… Alors ce n’était pas notre meilleure saison, c’est sûr, mais globalement c’était satisfaisant.

NDLR : Alexis Ajinça n’a pas joué pour blessure ; Evan fait sa meilleure saison individuelle, mais le Magic sombre toujours ; Joffrey Lauvergne a été diminués par des blessures et du temps de jeu en dent de scie ; Ian Mahinmi assure, mais ni lui ni les Wizards n’ont brillé ; Joakim Noah s’est embrouillé avec les Knicks

« Je suis content pour l’avenir de Frank »

Et ton bilan pour Frank (Ntilikina) ?

Je ne peux juger que sur les trois matchs que j’ai vu, mais Frank, il est dans une bonne position, parce que déjà il joue, en tant que rookie. C’est vraiment une bonne chose, parce qu’il est sur le terrain. Il va faire des erreurs, mais il va en apprendre. Je pense que pour sa progression, c’est super. Il est dans un grand marché, ce qui est bien pour son exposition. Il est vraiment dans une bonne situation, même si c’est vrai que les Knicks ne font pas rêver en ce moment. Mais je pense que ça va le faire. Sincèrement, moi je suis vraiment content pour son avenir.

Propos recueillis par Antoine Bancharel, à New York

Leave a Reply