Frank Ntilikina sur les doutes de Jeff Hornacek à son sujet : “En tant que compétiteur, je ne suis pas d’accord avec ça”

Frank Ntilikina sur les doutes de Jeff Hornacek à son sujet : “En tant que compétiteur, je ne suis pas d’accord avec ça”

Jeff Hornacek continue de faire débuter le Français Frank Ntilikina sur le banc, alors même qu’il pourrait profiter de cette fin de saison jetée à la poubelle pour faire le plein d’expérience, même lorsque Courtney Lee est absent, comme contre les Hornets samedi. Selon Jeff Hornacek, ces non-titularisations (et la restriction de temps lors du match contre les Sixers jeudi) sont la faute des matchups défensifs trop compliqués à gérer pour les français. Hornacek doutait en effet de la capacité du rookie à défendre sur Nicolas Batum samedi et Ben Simmons jeudi soir. Forcément, ce genre de remarques ne plait pas du tout à Ntilikina.

“En tant que compétiteur, je ne suis pas d’accord avec ça. Je veux relever chaque challenge. C’est le boulot du coach de mettre sur le terrain ceux qui seront, à son avis, les plus performants. Mais en tant que joueur, il faut être prêt quand il fait appel à vous.” Frank Ntilikina.

Mais Ntilikina ne s’est pas laissé abattre et après une prestation compliquée contre les Sixers (0 point), il a sorti son meilleur match en carrière d’un point de vue statistiques avec 15 points, 3 rebonds et 3 passes samedi contre les Hornets. Une performance qui fait du bien au milieu d’une saison compliquée en attaque (5,3 points à 35% aux tirs).

“Cela représente quelque chose pour moi, bien sûr. Ça montre que je progresse. Je me sens plus à l’aise maintenant qu’au début de saison. Cela me motive pour la suite.” Frank Ntilikina.

Les dirigeants des Knicks n’ont pas rendu la tache facile au Français en lui mettant dans les pattes deux autres jeunes meneurs. Si le titulaire au poste Emmanuel Mudiay n’a pas franchement convaincu depuis son arrivée dans le roster, Trey Burke s’est totalement relancé et tourne à 10,5 points et 3,5 assists en 17 minutes de jeu. Certains se demandent même pourquoi ce n’est pas lui qui commence les matchs.

“Je n’en suis pas sûr, je ne peux pas contrôler ça. Dès que j’ai une opportunité, j’essaie d’en tirer un avantage, sans sortir de mon rôle mais en étant moi-même malgré tout. J’ai fait du bon boulot. Je suis confiant, agressif et non pas passif. C’est ma manière de jouer. Je pense que mes coachs et mes coéquipiers me voient jouer et apporter une étincelle. Par le passé, je me retenais trop. Je suis revenu à mon style de jeu, à qui je suis en tant que joueur sans forcément chercher à m’adapter à la place que d’autres voudraient me donner. Je suis un scoreur et ça se voit parce qu’ils me permettent de jouer sur mes forces ici” Trey Burke.

Comme on s’y attendait, la tâche sera compliquée pour Ntilikina. Mais au cas où il ne serait pas assez bien pour les Knicks, d’autres ont déjà remarqué son potentiel.

Via The New York Post.

Leave a Reply