Retour sur terre pour les Blazers, Damian Lillard et C.J. McCollum attendus au tournant

Retour sur terre pour les Blazers, Damian Lillard et C.J. McCollum attendus au tournant

Utah, Minnesota, Golden State, Cleveland ou encore Miami et les Clippers, tous ont été victimes de Blazers inarrêtables entre fin février et mi-mars. Et voilà que Portland enchaîne soudain deux défaites. La première, presque pardonnable, de 4 points face aux Rockets mardi, puis la seconde, à la maison et face à des Celtics privés de Kyrie Irving, Marcus Smart et Jaylen Brown.

Mais comme les joueurs NBA aiment souvent le rappeler , un match dure 48 minutes. Devant 79-67 avant de jouer le dernier quart, les 3èmes de la conférence Ouest ont encaissé un 38-23 fatal avant de s’incliner 105-100 hier.

« Après avoir gagné chacun des trois premiers quarts-temps, on devrait assez bien défendre pour les tenir. Notre maladresse nous a affectés aussi. » Terry Stotts via Portland Tribune

« Sur les trois premiers quarts, ils nous ont forcé à prendre des tirs difficiles. Dans le quatrième, on a fait circuler le ballon et on a très bien joué, surtout quand le match était en jeu. On a fait preuve d’une très bonne exécution. » Brad Stevens

Ma NBA avec Jamal Crawford : « Michael Jordan faisait rêver parce que… »

« On a pris quoi, 38 points ? C’est trop pour un dernier quart contre une bonne équipe. C’est se mettre dans une position dans laquelle vous ne voulez pas être. On essaie de sécuriser la meilleure place possible. On ne peut pas se permettre de perdre à la maison très souvent. On doit mieux communiquer en fin de match. Si on fait des stops, ce qu’on fait en attaque n’a pas d’importance. Dans le quatrième, on n’en a pas fait. » C.J. McCollum

« On a baissé notre garde. On faisait un bon match en défense. On ne mettait pas beaucoup de shoots, mais assez pour mener avec la façon dont on défendait. Et puis dans le quatrième, ils ont commencé à mettre des tirs. Leur banc s’en est mêlé, et ils ont pris le rythme. C’est une bonne équipe. Vous ne pouvez pas les laisser prendre chaud comme ça. Ils ont mis des shoots difficiles, ils ont exécuté. On a laissé filer le match ce soir. » Damian Lillard

La page des 13 victoires consécutives est définitivement tournée, et celle de la dernière ligne droite peut s’ouvrir.

« Si vous gagnez 13 matchs d’affilée, c’est que vous avez fait beaucoup de bonnes choses. Vous avez aussi besoin d’un peu de chance pour que les choses aillent dans votre sens. On a perdu un match difficile contre Houston. Il faut savoir gérer les fois où les choses ne vont pas dans votre sens. Chaque match est un gros match maintenant. On a lâché 38 points dans le dernier quart. C’est impossible de gagner un match comme ça, surtout un matchs serré. On doit continuer à se battre, à travailler. On a un matelas assez confortable pour passer au prochain match. On ne voulait pas de cette défaite, mais ce n’est pas la fin du monde. » Damian Lillard

Dans ces deux dernières défaites, Lillard et McCollum (dont le coéquipier Jusuf Nurkic souffre du dos) ont également vu leur production baisser. Respectivement à 30.5 points (43.9%), 4 rebonds, 6.4 passes et 1 interception et 22.2 points (44.5%), 4.2 rebonds et 3.3 passes de moyenne durant la série de 13 succès de l’équipe, les deux compères sont passés à 23 points (35.9%), 3.5 rebonds et 7 passes et 17 points (43.2%), 4.5 rebonds et 3.5 passes en moyenne sur les deux derniers matchs perdus de Portland.

Fait qui peut aussi avoir son importance dans les matchs à venir, Lillard attend la naissance de son premier enfant depuis lundi. Et malgré ces deux revers de rang, l’équipe possède le tiebreaker sur OKC, 4ème à l’Ouest. Comme par hasard, les deux équipes se retrouveront à la Chesapeake Energy Arena demain, avant d’affronter l’équipe 5ème, New Orleans, mardi.

Leave a Reply