Surexcité à l’idée de jouer avec Anthony Davis, Jahlil Okafor avoue ses fautes mais tacle gentiment ses précédentes équipes

Surexcité à l’idée de jouer avec Anthony Davis, Jahlil Okafor avoue ses fautes mais tacle gentiment ses précédentes équipes

Sa place n’est pas encore garantie dans l’effectif 2018-19 des Pelicans mais Jahlil Okafor, grâce à ses efforts estivaux et ses premiers retours de la franchise, se voit déjà passer une saison très enrichissante auprès d’Anthony Davis, qu’il considère comme un exemple à suivre depuis de nombreuses années.

« Je suis très excité de faire partie des New Orleans Pelicans, j’étais à New Orleans la semaine dernière. Il y avait quelques gars là-bas : AD (Anthony Davis) entre autres. C’est un gars de Chicago (où il a grandi) donc c’est quelqu’un que j’ai toujours pu observer et suivre car quand j’étais freshman, il était le lycéen n°1 du pays en senior. J’ai pu faire la même chose. Ensuite il est allé à Kentucky, a gagné un titre. Puis je suis allé à Duke et je l’ai copié, en remportant un titre moi aussi. Il a toujours été un repère pour moi. Il n’est pas beaucoup plus âgé que moi, mais c’est un role model de part le succès qu’il a eu, il a toujours fait les choses comme il fallait. Donc je suis excité à l’idée d’être son coéquipier et de le côtoyer au quotidien. » Jahlil Okafor.

Partez à New York pour assister à plusieurs matchs NBA

En Louisiane, Okafor a également rencontré le coaching staff de sa nouvelle équipe. À moins d’un mois du training camp, le 3ème choix de draft 2015 au début de carrière chaotique sait qu’il devra progresser au rebond et en défense pour se faire une place en NBA.

« On m’a toujours reproché ma défense et mes rebonds. J’ai fait savoir aux coachs que j’en étais conscient, et eux le sont aussi évidemment. Ils savent que je suis investi à 150% dans le fait de tout faire pour gagner. Je pense avoir fait les choses nécessaire cet été pour devenir un meilleur défenseur et un meilleur rebondeur, parce que je me déplace mieux et je fais tout ce qu’il faut faire. » Jahlil Okafor

My summer of transformation: First off I want to thank @idanwan & @dzandertraining for getting after it with me the moment my season ended. Grateful to have two of the best in their respective fields work with me all summer. Although the physical changes in this photo are evident, their has been extreme growth unbenounced to the eye. I’ve learned how to identify and manage different stressors such as anxiety. Learning how to identify certain stressors has also allowed me to over come them. Often times because of my size and profession people may view me in a certain way, but in reality I deal with the same struggles as countless others. Mental health awareness is a cause I will fight for the rest of my life and if you’re struggling today don’t be afraid to speak with someone and seek help. I would like to thank @kevinlove and the @playerstribune for helping me identify my feelings and informing me what I was dealing with was in fact normal. 6 weeks left in the off season; with a lot more work to do!

A post shared by Jahlil Okafor (@jah8) on

Passé par Philadelphie puis Brooklyn, il n’a pas manqué de rappeler qu’il n’avait pas non plus jusque-là évolué dans des environnements idéaux…

« En signant avec les Pelicans, je rejoins une équipe qui cherche à gagner un titre, dans une atmosphère de victoire. Ce n’est pas quelque chose auquel j’étais habitué depuis mon arrivée en NBA. C’était même plutôt l’inverse. » Jahlil Okafor

via TheBirdWrites

Leave a Reply