Première en carrière pour Lou “Killer” Williams : “On s’est foutu de moi parce que je ne sais pas comment célébrer”

Première en carrière pour Lou “Killer” Williams : “On s’est foutu de moi parce que je ne sais pas comment célébrer”

Meilleur scoreur de l’histoire de la ligue en sortie de banc, Lou Williams a connu une toute première en carrière cette nuit face aux Nets. Alors que ces derniers avaient réussi l’exploit de remonter 10 points de retard en 57 secondes pour égaliser, il a planté son tout premier shoot au buzzer en carrière, et quel shoot !

Un fait si rare que sa célébration n’était peut-être pas à la hauteur. En tout cas il s’est fait charrier par ses coéquipiers.

“On s’est foutu de moi parce que je ne sais pas comment célébrer. Mes coéquipiers m’ont dit que je ne savais pas commence célébrer. Je travaille sur mes célébrations. Ils disent que je ne sais pas comment montrer mes émotions.” Lou Will

Dans un match fou où les Clippers ont accusé jusqu’à 19 points de retard dans le second quart, et ont passé un 33-9 pour revenir, ils ont une nouvelle fois pu compter sur un grand Lou Williams, auteur de 25 points à 8/16. Ces dernières semaines il marche sur l’eau et si les Clippers vont droit en playoffs, c’est en grande partie grâce à lui, toujours là pour renverser une situation ou marquer un shoot clutch. Son équipe a en plus une confiance aveugle en lui et tout le monde savait que ce dernier shoot il était pour lui.

“Je me suis dit : game over. Nous savons qu’il va faire quelque chose, soit obtenir la faute, aller sur la ligne des lancers et plier le match ou faire ce qu’il a fait ce soir, mettre un gros shoots.” Montrezl Harrell

“C’était un sacré shoot. Nous ne voulions surtout pas faire faute sur lui parce que nous savons à quel point il est bon pour provoquer des fautes dans ces situations. Je pense que nous l’avons forcé à prendre un shoot plus dur que la normale.” Kenny Atkinson

Mais c’est loin d’être le tout premier game winner de l’arrière, qui par exemple a réussi 3 tirs pour passer devant dans les 5 dernières secondes des matchs lors des deux dernières saisons.

“Il est incroyable, absolument incroyable. Il n’a pas peur. Il a mis des shoots de la gagne, peut-être qu’il restait une seconde. Mais bon quand on parle de buzzer beater il faut que le ballon quitte votre main au buzzer et que derrière il n’y a plus de shoot possible. Il a mis des gros shoots pour nous toute la saison. C’est bien que les Nets n’aient pas eu l’opportunité d’avoir un shoot parce qu’ils auraient probablement marqué au vu de leur dynamique en fin de rencontre.” Doc Rivers

Avec 41 victoires et 30 défaites, les Clippers conservent 6 matchs d’avance sur les Kings, 9èmes et cette année ils ne devraient pas rater les playoffs.

Via ESPN

Leave a Reply