Spencer Dinwiddie ouvre son contrat à des investisseurs

Spencer Dinwiddie ouvre son contrat à des investisseurs

En décembre dernier, quelques heures après un carton face aux Sixers, Spencer Dinwiddie avait été prolongé par les Brooklyn Nets. Avec ce nouveau contrat, le meneur touchera 34 millions de dollars sur les trois prochaines années (dont une player option). Et il a décidé de faire de cet argent quelque chose de pas banal. Il a créé sa propre compagnie selon The Athletic avec l’objectif de titriser son contrat sous la forme de jetons de cryptomonnaie à des investisseurs.

Lors d’une titrisation, l’emprunteur renonce à un revenu futur en échange d’un paiement forfaitaire moins important. Mais l’emprunteur, dans ce cas Dinwiddie, a alors plus d’argent à investir immédiatement qu’il ne l’aurait autrement.

On ne sait pas exactement quelle somme il souhaite lever mais elle sera normalement inférieure au montant total de son contrat. Il remboursera ainsi ces investisseurs avec en plus des intérêts grâce aux investissements qu’il fera et il sera couvert par l’argent que lui doivent les Nets.

À noter que ce n’est pas sans risque. En effet, même si son contrat est garanti, en cas par exemple de faute grave, les Nets pourraient le couper sans lui verser ce qu’ils lui doivent sur le reste de son contrat.

À voir également ce que le joueur décidera de faire de sa troisième année de contrat, une option joueur qu’il peut choisir d’activer ou non, avec ces nouveaux facteurs.

Cette façon de gérer cet argent pourrait également poser problème au niveau de la NBA, et plus particulièrement du tampering. Il faudra éviter que les propriétaires n’achètent des jetons de contrat et soient donc gagnant financièrement si le joueur ne rejoint pas son équipe. Mais le CBA actuel devrait pouvoir empêcher ces pratiques.

Dinwiddie tournait la saison dernière à 16,8 points et 4,6 passes décisives par match.

Via The Athletic.

Voyage : Deux affiches NBA de rêve à Boston !

Leave a Reply