Vincent Poirier : « Je vais être fun à regarder »

Vincent Poirier : « Je vais être fun à regarder »

En fin de saison 2018-19, les Boston Celtics, qui suivaient Vincent Poirier depuis quelques années, ont tenté de le recruter pour qu’il renforce le secteur intérieur en vue des playoffs. Il a refusé cette offre, mais lorsque les C’s sont revenus à la charge cet été, il a décidé de franchir le pas et de tenter l’aventure en NBA.

« Cela s’est fait rapidement et j’étais assez content, donc j’ai tout de suite dit oui. C’était la meilleure offre pour moi. C’est presque l’équipe parfaite pour moi. Et je suis plus confiant. J’ai dit à quelques personnes que je pense que c’est la meilleure année pour moi pour aller en NBA, parce que j’ai totalement confiance en moi. J’ai confiance en mes qualités de basketteur et je pense que c’est le moment parfait. L’an passé ce n’était pas le bon moment, mais là c’est le moment parfait. » Poirier

Il pense aussi que le style de jeu lui correspond parfaitement, lui qui est notamment un excellent roller sur pick & roll.

« C’est une des équipes qui joue à l’européenne. Avec beaucoup de pick & rolls. Leur coach est vraiment intelligent. Donc c’est comme jouer en Europe. Et ils jouent pour gagner. C’est ce que je veux. Je veux gagner. Donc Je pense que c’est une situation parfaite pour moi. » Poirier

Agressif vers le cercle sur pick & roll, on l’a vu écraser quelques gros dunks ces dernières semaines avec les bleus et les fans des C’s devraient apprécier.

« Je vais être fun à regarder » Poirier

Mais ce qui lui permettra sans doute d’avoir du temps de jeu c’est ce qu’il montrera en défense. Excellent rebondeur, il a encore beaucoup de progrès à faire de ce côté du terrain, notamment dans la protection de cercle. Mais cet été il a eu un professeur de choix en la personne de Rudy Gobert, double défenseur de l’année.

« Il m’a énormément aidé, surtout sur tous les trucs défensifs. Je savais que la défense que nous avions en équipe de France ressemblerait plus à celle de Boston. Donc il m’a beaucoup aidé. J’arrive en sachant comment défendre. » Poirier

Il n’a pas hésité à prendre un maximum de conseils auprès des NBAers de l’équipe durant la préparation pour être le plus prêt possible à faire le grand saut, ce qui n’est jamais simple.

« Je leur ai demandé tout ce que je pouvais parce que je ne veux pas être surpris en arrivant ici. » Poirier

L’intégration de Vincent, qui a gravi les échelons à une vitesse folle ces dernières années, sera très intéressante à suivre et avec les départs d’Al Horford et Aron Baynes, il a clairement une opportunité à saisir.

Via Boston Globe

Leave a Reply