Steve Kerr : “C’était drôle d’entendre les gens en pré-saison parler de nous comme d’un prétendant”

Steve Kerr : “C’était drôle d’entendre les gens en pré-saison parler de nous comme d’un prétendant”

Avec la blessure de Stephen Curry, les Golden State Warriors ont tiré un trait sur leur saison, disant rapidement adieux aux playoffs. Malgré les départs de Kevin Durant, Andre Iguodala et Shaun Livingston, puis la blessure de Klay Thompson, certains les voyaient quand même pouvoir jouer les premiers dans la conférence Ouest, notamment en cas de retour de Klay après le All-Star break. Quand on demande à Steve Kerr si c’est au moment de la blessure de Stephen Curry qu’il a significativement revu ses ambitions à la baisse, il rétorque.

“C’était même le cas avant ça. Je ne pense pas que le public a vraiment vu ce qui se passait avant la blessure de Steph. Mais avant la blessure de Steph, nous allions quand même sensiblement baisser de niveau, simplement en raison des pertes de Kevin Durant, Andre Iguodala, Klay Thompson et Shaun Livingston. Je voyais en pré-saison des gens qui nous envoyaient en finales. J’étais là ‘vous réalisez que les 4 noms que je viens de citer, un qu’on peut considérer comme le meilleur joueur de la ligue, deux incroyables vétérans qui formaient une colonne vertébrale, notre culture, puis Klay Thompson un des meilleurs two-way players de la ligue et un des meilleurs shooteurs de l’histoire, nous les avons perdus.’ C’était drôle d’entendre les gens en pré-saison parler de nous comme d’un prétendant, parce que nous en étions loin. Je pense qu’il a fallu la blessure de Stephen Curry pour que les gens réalisent tout ce que nous avons perdu.” Steve Kerr

Mais certains y croyaient car après tout “ce sont les Warriors”

“Je pense que ça s’explique par ces 5 saisons de succès, ces 5 années où nous avons été vraiment bons, et aussi le fait que de Steph et Draymond, forment un des meilleurs duo de la ligue depuis 5 ans. Je pense qu’il y a énormément de respect pour ceux deux gars. Mais ce sport se joue avec 5 gars sur le terrain et il faut être performant des deux côtés du terrain. Il faut être une bonne équipe en défense pour être bon dans cette ligue. Nous travaillons sur ça, mais nous sommes, vraiment, vraiment jeunes et il faut tout enseigner, le moindre détail, chaque jour et forcément il y a des douleurs de croissance.” Steve Kerr

Le début de saison n’avait pas été très encourageant en la présence de Curry et sans lui ça a été la dégringolade, il faut dire que l’infirmerie s’est remplie à une fréquence folle. Ils affichent tout simplement un des pires bilans en NBA avec 5 victoires et 20 défaites. Difficile de ne pas déprimer et de motiver son équipe dans ces conditions

“Ce n’est pas trop une question de motivation mais de rester positif. C’est peut-être un peu la même chose. Perdre on ne s’y habitue pas. Tu rentres dans le vestiaire après presque chaque rencontre et tout le monde est déçu. Mais tu dois te lever le lendemain matin et continuer d’avancer, continuer de progresser et te disant qu’il y aura des jours meilleurs. C’est notre boulot en tant que coaching staff de le rappeler aux joueurs et de faire en sorte qu’ils restent concentrés sur leur boulot. Nous sommes là pour ça.” Steve Kerr

Via Mercury News

[Dernière chance] Voyage NBA : Assistez à deux affiches de rêve à Boston !

 

Leave a Reply