Comment les Warriors ont réussi à limiter James Harden; Draymond Green : « Un plan de jeu phénoménal »

Comment les Warriors ont réussi à limiter James Harden; Draymond Green : « Un plan de jeu phénoménal »

Dans sa plus grosse victoire de la saison à l’occasion de Noël, Golden State a limité James Harden, 39 points de moyenne avant le déplacement des Rockets au Chase Center mercredi, à 24 points (9/18, 6 rebonds et 11 passes).

« James a contraint toutes les équipes à repenser leur manière de défendre. Sur lui en particulier, mais même sur la façon de défendre le pick-and-roll, avec le nombre de shooteurs à 3-points qu’il y a. J’ai vu beaucoup de choses innovantes à droite à gauche. Toronto a fait quelque chose d’intéressant sur lui il y a quelques semaines. Luke Walton a choisi de faire du box-and-one sur lui l’autre soir à Sacramento (1 joueur en 1 contre 1 face à Harden et le reste de l’équipe en zone). C’est James. Il est tellement bon que vous devez faire tout ce que vous pouvez pour le déséquilibrer dans son jeu. » Steve Kerr

« C’était leur système, leur plan de jeu, on dirait que ça a fonctionné. On a eu beaucoup d’opportunités qu’on n’a pas réussi à convertir, c’est assez simple à expliquer. » James Harden

Glenn Robinson III, lui-même auteur de 18 points, a été le premier à s’y coller et le plus régulier défenseur sur Harden, à qui les Warriors ont fait subir le plus de trappes possibles, au cours de la rencontre. Après la rencontre, Draymond Green (20 points à 8/14, 11 rebonds, 3 passes )a particulièrement souligné le travail de l’assistant Jarron Collins (joueur NBA de 2001 à 2011 et assistant coach depuis 2014 à Golden State) dans la mise en place du plan de jeu défensif.

« Le game plan était put*** de phénoménal aujourd’hui. Difficile de faire mieux que ça […] Quand un gars tourne à 40 points de moyenne, tu ne peux pas toujours faire la même chose, parce que le résultat sera le même. Personne ne peut le tenir en 1 contre 1 en NBA je pense. Tu peux essayer de lui compliquer la tâche, mais il a été MVP et est devenu qui il est en rentrant des tirs difficiles. Il a fait du step-back son move signature, alors que c’était un des tirs les plus difficiles avant. Donc il faut proposer autre chose et c’est ce qu’on a fait avec succès ce soir. » Draymond Green

Russell Westbrook a lui terminé à 11/32 et les Rockets n’ont rentré que 37 des 100 tirs qu’ils ont tenté. Pris à deux et forcé à partir sur sa main droite (sa main faible) Harden, 12.8 lancers-francs tentés en moyenne par match, n’en a eu qu’un, et l’a raté.

« La meilleure chose c’est qu’on n’ait pas fait faute sur lui. Un lancer-franc. Et après le 1er quart-temps, on n’a pas fait beaucoup faute sur Westbrook non plus. Ça nous a permis de jouer dans un espace plus ouvert, parce que leur défense sur demi-terrain est bonne. » Steve Kerr

« Ce n’est rien auquel on n’est pas habitué. Ça arrive. Ce soir on a raté des tirs, donc ça a fonctionné. On passe au prochain match. Mais bonne chance si vous essayez de faire ça. » Russell Westbrook

« Je ne pensais pas qu’on aurait été capable de faire ça aussi tôt dans la saison. Je pense qu’aujourd’hui on en est enfin au stade où on a plus confiance défensivement, et ça nous permet d’être plus créatifs. » Steve Kerr

Cette 3ème victoire de rang porte le bilan des Warriors à 8-24.

« Oui, c’est notre meilleure victoire de la saison, mais on n’a pas l’embarras du choix non plus. C’est une super victoire, contre une super équipe, à Noël, donc je suis content pour les joueurs. Ils le méritent. Et je suis heureux pour nos fans. C’est un bon cadeau de Noël pour eux parce qu’ils viennent nous soutenir tous les soirs. » Steve Kerr

via ESPN

Leave a Reply