Kyle Kuzma : « J’ai été touché par les rumeurs de transfert l’année dernière, mais pas cette fois »

Kyle Kuzma : « J’ai été touché par les rumeurs de transfert l’année dernière, mais pas cette fois »

Pour récupérer Anthony Davis à la trade deadline, les Lakers n’ont pas hésité à trader proposer tout leur noyau de jeunes aux Pelicans. Dont le 27ème choix de la draft 2017 Kyle Kuzma.

« C’était une journée bizarre. Juste avant la trade deadline, c’était bizarre. On sentait que quelque chose allait arriver, mais on ne savait pas quoi. En plus, juste après, on devait jouer. » Kyle Kuzma.

Mais la proposition a été refusée par la franchise de la New Orleans et au moment de revenir à la charge à l’été pour finalement réussir à mettre la main sur Davis, les Lakers ont refusé d’inclure Kuzma dans le trade. Et le pari a été réussi, puisqu’ils ont réussi à le garder en récupérant malgré tout l’ailier fort.

Sauf que six mois plus tard, le cirque recommence avec les performances en demi-teinte de Kuzma (13,2 points et 3,9 rebonds par match, ses plus faibles moyennes en carrière). Les Lakers ne seraient notamment plus fermés à un trade. Vu ce qu’il a montré ces dernières saisons, pas mal d’équipes pourraient vouloir le récupérer alors que les Lakers n’ont pas d’asset avec plus de valeur sous la main. Les rumeurs de trades sont donc omniprésentes, mais elles ne dérangent pas Kuzma.

« J’ai beaucoup été touché l’année dernière, mais cette fois c’est différent. Je m’en fiche complètement. L’année passée, c’était nouveau et j’étais étranger à tout ça, donc je ne pouvais pas vraiment y échapper. C’est un peu plus facile pour moi maintenant. Je n’utilise plus vraiment twitter ou ce genre de choses. » Kyle Kuzma.

Et même si ses performances ont clairement pris un coup avec son changement de rôle, Kuzma estime que ces Lakers 2.0 lui permettent de progresser plus vite que la version précédente.

« Ma courbe de progression est plus rapide dans un sens. Mais c’est mieux. On joue pour le titre, pas avec un groupe de jeunes qui essaient encore de trouver leur place. J’essaie encore de trouver ma place dans cette ligue, mais j’apprends à jouer de la bonne manière pour remporter un titre. Tout le monde sait que j’ai la soif d’apprendre et que je veux devenir un bon joueur. Donc tout le monde m’aide. Je pense que ça se voit dans mon jeu, en défense par exemple Avery Bradley, Anthony Davis et Dwight Howard me donnent des conseils. En attaque, j’essaie de ralentir et de développer mon jeu sur pick-and-roll au contact d’autres gars. J’ai la chance de jouer avec les gars que j’ai regardés jouer en grandissant. » Kyle Kuzma.

« Son état d’esprit va changer en vieillissant. J’ai le sentiment qu’il gère mieux les choses, bien mieux même, que lors de son année rookie. Il a de supers vétérans autour de lui pour l’aider. » Kentavious Caldwell-Pope.

Depuis cinq rencontres, Kuzma avait profité de l’absence d’Anthony Davis pour récupérer le poste de titulaire et tourner à 20 points par match sur la période. Avec le retour de l’ailier fort contre les Celtics, il est retourné sur le banc et n’a marqué que 13 points, en 12 tirs, dans la raclée subie par les Lakers (139 à 107).

« Ce n’est pas une question de points, juste d’essayer de gagner des matchs. Évidemment, tout le monde doit se sacrifier pour le bien de l’équipe. Quand j’ai l’opportunité de marquer, je tente ma chance. Et si je n’en ai pas, tant pis. C’est comme ça que l’équipe est construite et je dois juste trouver des moyens de participer aux victoires. » Kyle Kuzma.

Une évolution qui semble plaire au coach Frank Vogel.

« On demande à toute l’équipe de faire les bons choix. Anthony et LeBron sont des joueurs qui veulent faire des passes, et faire les bons choix justement. On demande à toute l’équipe d’en faire de même. » Frank Vogel.

Via The Athletic.

Leave a Reply