Gregg Popovich : « Derrick White fait tout bien en ce moment »

Gregg Popovich : « Derrick White fait tout bien en ce moment »

Derrick White a tout fait aux Suns cette nuit. Le meneur des Spurs a posé 25 points et 7 passes décisives pour permettre aux Spurs de s’imposer 120 à 118. Il termine ainsi à un petit point de son record de points en saison régulière, et améliore une nouvelle fois son record de passes décisives, après en avoir posé six contre le Heat dimanche.

« Il fait tout bien en ce moment. C’est un joueur très intelligent, il drive, il peut tirer à trois points… Il est de plus en plus en confiance, et c’est juste un super compétiteur. » Gregg Popovich, le coach des Spurs.

En plus, il n’a même pas arrosé puisqu’il termine la rencontre avec un joli 9/14 aux tirs, dont 4/5 de loin. En fin de match, il a inscrit un panier à trois points important pour faire passer son équipe à +4 avec moins de deux minutes à jouer.

« Derrick est capable de jouer comme ça. Il faut juste qu’il y croie et joue avec confiance. C’est ce qu’il a fait ce soir et quand il fait ça, tout est possible. » LaMarcus Aldridge.

En défense, il a aussi été plutôt bon, en contestant notamment l’ultime trois points de Devin Booker (37 points) qui aurait pu voler la victoire avec deux secondes sur l’horloge.

« Tout le monde savait que c’est lui qui aurait le ballon. Il a très bien joué toute la rencontre. On a juste essayé de lui rendre le tir compliqué et de le contester. » Derrick White.

Bon, il n’a évidemment pas remporté ce match tout seul. Il a pu compter sur les 24 points à 8/11 de loin d’un Bryn Forbes qui s’est enfin réveillé après avoir envoyé un affreux 5/26 à trois points lors des dernières rencontres.

« C’est un shooteur depuis le début de sa vie, c’est ce qu’il fait. Dès qu’il tire, on a le sentiment que ça va rentrer, et c’est pareil pour lui. Il faut faire confiance au travail que l’on fait et ne pas hésiter. » Derrick White.

« J’attendais ce moment… J’avais du mal depuis quelque temps, mais réussir un match comme ça fait du bien. Je dois juste continuer à tirer. Je dois garder la même mentalité, peu importe si je suis en feu ou non, je dois continuer à tirer. » Bryn Forbes.

Même si White a fait un gros match, il n’a pas réussi le moindre contre. Et si Pop doit probablement ne pas y prêter grande importance, White si. Tout simplement parce qu’il est lancé dans une compétition avec Aldridge et Jakob Poeltl pour savoir qui détournera le plus de tirs. Et les deux intérieurs ont chacun terminé avec trois unités à leur compteur.

« Ils leur donnaient la balle ! Ils n’ont même pas besoin de travailler pour avoir ces contres c’est ridicule. » Derrick White.

Via San Antonio Express News.

Leave a Reply