Un Oscar et des projets plein la tête, Kobe Bryant croque la retraite à pleines dents : « Vous devez faire ce que vous aimez »

Un Oscar et des projets plein la tête, Kobe Bryant croque la retraite à pleines dents : « Vous devez faire ce que vous aimez »

Retraité depuis 2016 et son match à 60 unités face au Jazz, le légendaire Kobe Bryant profite pleinement de son départ de la grande ligue. Cependant, il continue de remporter des trophées, en effet, Kobe a gagné un Oscar, un Emmy Sport Award ainsi qu’un Annie Award pour son court-métrage, « Dear Basketball ». L’ancienne gloire des Lakers s’est livrée récemment à USATodaySports quant à sa nouvelle carrière.

« Ils sont vraiment au top. » A déclaré Bryant en comparaison à ses titres remportés en NBA. « Ce n’est pas quelque chose que j’attendais. Quand j’étais enfant, j’avais en quelque sorte l’objectif de gagner des championnats et toutes sortes de choses. Être dans l’industrie dans laquelle je suis maintenant ? Ce n’est pas quelque chose qui était prévu. Il n’était pas prévu non plus que je gagne un Oscar. »

Un renouveau certain pour Bryant qui a réussi à tourner la page NBA sans le moindre mal. Lors de sa tournée d’adieu à la NBA, beaucoup ont été les personnes à lui dire de se préparer pour l’après-NBA. En effet, Kobe a reçu beaucoup de messages de ce genre, expliquant qu’il allait devoir gérer certains maux.

« ‘Je ne sais pas ce que tu veux faire quand tu prendras ta retraite.' » A rapporté Kobe.  « ‘Vous allez passer par un état de dépression. Vous allez avoir une crise d’identité.’ Ce sont toutes des choses qui m’ont été dites parce que les gens étaient vraiment inquiets. »

4 ans après, Kobe semble être en pleine forme et s’est tourné vers une autre industrie que celle du sport. Il a fondé « Granity Studios », une société multimédia qui a produit une série pour ESPN qui analyse les performances des athlètes professionnels du nom de « Detail » et un podcast pour enfants classé n° 1 au niveau des écoutes qui enseigne des leçons de vie à travers des mélodies et des sports « The Punies ». Il s’est également associé au réalisateur Glen Keane et au compositeur John Williams, lauréat d’un Academy Award, pour produire « Dear Basketball », qui est basé sur un poème qu’il a écrit pour annoncer sa retraite.

Plus récemment, Kobe a supervisé la publication de trois livres de fantaisie sportive pour enfants, dont un quatrième, nommé « The Wizenard Series » : Saison 1 » de Wesley King, qui débarquera en librairie le 31 mars. Une chose intéressante pour comprendre l’état d’esprit du Mamba, c’est de voir son espace de travail. Il n’y affiche aucun souvenir de sa glorieuse carrière en NBA, laissant ainsi la place à ses publications personnelles, ou encore des biographies et autres romans fantastiques. Si bien qu’Ivy Claire, un romancier explique qu’il oublie souvent qu’il travaille avec l’ancienne star des Lakers.

« Parfois, j’oublie qu’il est Kobe Bryant. Pour moi, c’est juste un gars avec un tas d’idées de livres. »

Wesley King quant à lui a expliqué qu’il voyait quand même un peu de Kobe Bryant version NBA dans sa manière de travailler, lui rappelant avec quel genre de personne il collabore.

« Il aborde cela de la même manière et avec la même passion que pour le basket. » A déclaré King. « Ce n’est pas nécessairement le cas de beaucoup d’autres athlètes. Certains ont sorti des livres, mais ont été plus distants. Mais Kobe lui est aux premières loges et veut travailler sur chaque phrase possible. »

Être récompensé par un oscar n’est pas chose facile, pourtant, Kobe y pensait déjà alors qu’il jouait encore en NBA, preuve que son projet d’après carrière était déjà tout tracé. En effet, Kobe a expliqué dans son interview qu’il avait dit à son agent de l’époque, Rob Pelinka qu’il allait gagner un oscar tôt ou tard même si il a aussi ajouté que cela était juste une utopie. Il faut croire que le joueur ne s’est pas montré si utopiste lorsqu’on connaît le résultat des courses. Pelinka a d’ailleurs ajouté qu’il savait que la retraite de Bryant se passerait à merveille, expliquant que le joueur était toujours focalisé sur le présent et vivait au jour le jour.

« J’étais convaincu que Kobe allait prospérer après la fin de sa carrière de joueur. C’était simple à voir, car Kobe est quelqu’un qui vit vraiment dans l’instant présent. Il n’a aucune nostalgie lorsqu’il se souvient de ses exploits passés. Il s’agit de tirer le meilleur parti de la journée en cours. »

Pour Bryant, la fin de sa carrière de joueur était l’occasion de faire autre chose, mais une autre chose qui surtout lui plaisait.

« Vous devez faire ce que vous aimez. » A déclaré le Mamba. « J’aime raconter des histoires. J’aime inspirer les enfants ou leur fournir des outils qui vont les aider. »

De la motivation et des idées, Kobe en a plein, et il prévoit de créer un univers fantaisiste tourné autour du sport et la magie prochainement. Autant dire qu’il ne compte pas chômer. Quant à son plaisir d’inspirer et d’aider les enfants, Kobe trouve aussi du plaisir au coaching. Bien qu’il ait toujours dit qu’il n’aurait jamais la patience pour coacher une équipe de NBA, il trouve quand même le temps et la passion de coacher l’équipe d’AAU de sa fille de 13 ans, Gianna.

« Entraîner des jeunes sportifs est tellement important qu’il faut le prendre très au sérieux parce que vous devez contribuer au développement émotionnel des jeunes enfants. C’est donc comprendre qu’il ne faut pas être trop critique et qu’il y aura des erreurs. »

Une chose est sûre, des projets Kobe en a plein la tête et semble s’épanouir après une immense carrière dans la meilleure ligue du monde.

 

Leave a Reply