Les Rockets rendent hommage à Kobe Bryant : « Il est arrivé sur terre pour jouer au basket »

Les Rockets rendent hommage à Kobe Bryant : « Il est arrivé sur terre pour jouer au basket »

Les joueurs des Rockets étaient très marqués par le décès de Kobe Bryant et de sa fille Gianna hier soir dans un crash d’hélicoptère qui a fait neuf morts, mais il a fallu malgré tout jouer la rencontre, que les Nuggets ont d’ailleurs remportée 117 à 110. Le résultat était anecdotique, et après le match tout le monde n’avait que le nom du Black Mamba sur les lèvres.

« C’était une ambiance très sombre avant la rencontre avec cette nouvelle. Ça a beaucoup secoué les gars. Nos pensées et nos prières vont à sa famille, Vanessa (la veuve de Bryant ndlr) et ses enfants. C’est une tragédie incroyable. » Mike D’Antoni, le coach des Rockets.

Le contexte n’a pas empêché Russell Westbrook de faire un gros match, avec 32 points, 7 rebonds et 7 passes décisives. Les remplaçants ont aussi été très performants avec 30 points marqués entre Danuel House Jr, Austin Rivers et Thabo Sefolosha. Mais sur le terrain, les mines étaient sombres. Sur le banc aussi. Tyson Chandler a passé le premier quart en larmes et James Harden, au repos à cause d’une cuisse douloureuse, était amorphe sur le banc, perdu dans ses pensées.

« Une fois que le match a commencé, les joueurs ont fait ce qu’ils devaient faire. Je pense que c’est dur pour les deux équipes. Ce n’était pas un après-midi facile. On a joué dur, mais pas assez bien. » Mike D’Antoni.

Après la rencontre, les portes des vestiaires des Rockets sont restées fermées plus longtemps que d’habitude, mais les journalistes ont fini par être invités à rentrer. Et si certains, comme Chandler, sont partis très vite, d’autres ont été plus loquaces et ont profité de l’occasion pour rendre hommage à Bryant.

« C’est une immense perte. C’est un des meilleurs joueurs de l’histoire et son impact chez les jeunes est encore plus important. Je vais être honnête, je suis un compétiteur et cette défaite ne fait pas plaisir, mais je ne pensais pas au résultat à la fin de la rencontre. Il faut regarder la réalité en face, il faut accepter le fait que l’on a perdu quelqu’un qui représentait tant de choses pour nous… Ensuite, il y a eu la nouvelle de la mort de sa fille… En tant que père, j’ai beaucoup prié pour cette famille et je vais continuer à le faire. Depuis sa retraite, on aurait dit qu’il était plus heureux qu’il ne l’avait jamais été. Sa relation avec Gianna, tout le monde a pu voir que….. Il ne parlait que de ça sur les réseaux. Cette nouvelle est dure à encaisser, je ne sais pas comment on a joué ce soir. Quand j’essayais de penser au match, mon cerveau se déconnectait et cette histoire me revenait. On va devoir jouer demain, et je suis sûr qu’Utah va lui rendre hommage. Cette douleur ne va pas s’effacer tout de suite. Et il ne faut pas forcément être un fan de basket pour être triste. C’était un des athlètes les plus compétitifs, les plus iconiques. Et c’était aussi un père, c’est ce qu’il représentait pour sa famille. Je vais prier pour Vanessa et les enfants pour que lui et Gigi reposent en paix. C’était dur. » Austin Rivers.

« Il représentait beaucoup de choses pour moi. Il a montré qu’après le basket, il pouvait être un père, passer du temps avec sa famille. Ses filles jouaient au basket, il faisait ce qu’il devait faire. Entendre cette nouvelle nous a fait mal au coeur. » Eric Gordon.

« Il est arrivé sur Terre pour jouer au basket. » John Lucas, un adjoint des Rockets.

Via The Athletic.

Leave a Reply