Luke Walton : « Une des journées les plus difficiles de ma vie […] Mais je souris aussi en pensant à ce qu’il aurait dit »

Luke Walton : « Une des journées les plus difficiles de ma vie […] Mais je souris aussi en pensant à ce qu’il aurait dit »

Luke Walton a à la fois perdu un ex-coéquipier (2003-12) et un ami proche dimanche.

« Je n’arrive toujours pas à… je ne sais pas si j’ai encore complètement accepté. Ça a été une des journées les plus difficiles de ma vie. Kobe était un ami, un coéquipier, et plus important encore, un père. C’est ça le plus important. L’amour qu’il avait pour sa famille et ses filles vous fendait le cœur. C’est difficile de gérer ça.

Quant au monde du basket, on a perdu l’un de nos plus grands. Et je ne parle pas seulement de ce qu’il a fait sur le terrain. Mais de la façon dont il a vécu sa vie. Il tirait le meilleur de chaque journée, que ce soit pour attaquer des soins ou bosser sur son jeu. Il vivait à fond, tous les jours. C’est une inspiration absolue. Je suis honoré de pouvoir dire que j’étais son coéquipier, son ami, son frère. Il va beaucoup, beaucoup nous manquer, à moi et nous tous. » Luke Walton

Pour sa première apparition publique depuis le décès de Kobe Bryant dans un accident d’hélicoptère, le coach des Kings s’est d’abord rappelé d’un doux souvenir. L’appel du Laker lorsque Walton est devenu papa d’une petite fille.

« Il était tellement excité. Il m’a dit qu’il n’y avait rien de mieux au monde que la relation père-fille. » Luke Walton

S’adresser à ses joueurs, qui pour la plupart ont grandi en regardant jouer l’ancien n°24, n’a pas été évident.

« C’est difficile. On en a parlé. La vie est dure et ne manque pas de challenges. Ce que j’ai découvert c’est qu’ensemble on peut traverser cela plus facilement et de façon plus efficace que seul. Tout le monde a mal, ceux qui le connaissaient comme ceux qui ne le connaissaient pas, car c’est le type d’impact qu’il a eu en NBA. C’est difficile de penser à jouer, mais je souris aussi en pensant à ce que Kobe aurait dit : ‘Et alors ? Et maintenant ?’. Il acceptait tous les challenges. Il aurait voulu qu’on soit là en train de jouer au plus haut niveau. C’est pour moi la meilleure façon de lui rendre hommage, de tout donner sur le terrain comme il l’a fait chaque soir. » Luke Walton

Aux côtés de Bryant, Walton a remporté 2 bagues.

« Il n’acceptait pas qu’on ait des jours de repos. Il était dur et il en attendait beaucoup de nous. Mais il avait aussi un côté très doux, aimant et fun quand tu apprenais à le connaître, ce qui te donnait envie de tout faire pour être de son côté. » Luke Walton

via The Athletic

Leave a Reply