Damian Lillard est incroyable; Terry Stotts : “Je n’ai plus de superlatifs”; Carmelo Anthony : “Ça fait longtemps que l’on n’a pas vu ça”

Damian Lillard est incroyable; Terry Stotts : “Je n’ai plus de superlatifs”; Carmelo Anthony : “Ça fait longtemps que l’on n’a pas vu ça”

Depuis quelques semaines, Damian Lillard est tout simplement complétement incroyable. Il a calé 61 points, en s’emparant du record de franchise par la même occasion, le 20 janvier dernier sur la tête des Warriors, avant de réussir son premier triple double en carrière contre les Rockets neuf jours plus tard et d’envoyer une nouvelle grosse perf au scoring, à savoir 48 points, au Staples Center contre les Lakers vendredi. Et cette nuit ? Et bien contre l’une des très bonnes défenses de NBA, le Jazz, il a tout simplement réussi une nouvelle performance exceptionnelle : 51 points avec 9 trois points réussis et 12 passes décisives. Et avec la victoire (124 à 107) !

Après la rencontre, son coach Terry Stotts a pris les devants avec les médias.

“Ne me parlez pas de Damian, je n’ai plus de superlatifs. Ne me demandez pas non plus d’expliquer, il joue à un niveau exceptionnel. Ecrivez ce que vous voulez, parce que c’est amusant à regarder.” Terry Stotts.

C’est la troisième fois sur les six derniers matchs que Lillard marque plus de 50 points, et il tourne sur la même période à 48,8 points et 10,2 passes décisives, en tirant à 49% de loin. Si on remonte un peu plus, il en est à huit matchs de suite à plus de 30 points. Sur ces huit rencontres, il a terminé cinq fois à plus de 40 points et trois fois, donc, à plus de 50.

“Il est incroyablement efficace au niveau de son scoring mais je pense qu’à cause de ça, on oublie de voir ses passes décisives. Il fait les bons choix, il ne force pas… Il joue au basket de la façon dont le basket doit être joué.” Terry Stotts.

Le meneur de 29 ans est logiquement très bien placé pour décrocher le trophée de joueur du mois, et ses coéquipiers n’en reviennent pas.

“Je n’ai jamais rien vu de tel. J’ai joué avec Dwyane Wade, j’ai joué avec Chris Bosh et je n’ai jamais vu quelqu’un réussir à marquer 40, 50 ou 60 pions tous les soirs comme il est en train de le faire.” Hassan Whiteside.

Même Carmelo Anthony, pourtant pas le dernier au niveau des explosions offensives, ne peut que s’assoir et le regarder faire.

“Je suis heureux de faire partie de ça, d’être un fan, d’être dans son équipe, sur le terrain et de l’aider comme je peux. Je ne pense pas qu’on va revoir quelque chose comme ça. On a déjà vu des gars très bien jouer au basket, marquer de pleins de façons différentes, mais ce qu’il fait, ça fait longtemps qu’on n’a pas vu ça.” Carmelo Anthony.

Donovan Mitchell, lui, ne peut qu’applaudir.

“Il est dans la conversation pour être MVP selon moi. Il a compris où en était son équipe dans la course aux playoffs avec les blessés et il porte sa franchise sur son épaule, il a pris sur lui d’alelr sur le terrain avec cette mission et il y arrive. Il est sur une superbe série.” Donovan Mitchell.

Mais alors, comment expliquer que Lillard parvienne à être aussi fort ? Le natif d’Oakland explique tout simplement parvenir à suivre sa routine à la lettre, ce qui n’est pas si évident à faire selon lui.

“Je pense que les gens ne comprennent pas à quel point c’est facile, une fois que la saison a commencé, qu’on a mal partout, qu’on est fatigué et qu’il se passe des trucs dans nos vies, de ne plus suivre cette routine. On commence à prendre des jours de repos, et on ne fait plus toutes les petites choses. J’ai juste fait l’effort conscient de faire toutes ces petites choses justement, même quand je ne le veux pas.” Damian Lillard.

Ses récentes performances ont permis à ses Blazers de remporter 7 des 10 derniers matchs et de se repositionner dans la course aux playoffs.

“Je pense que tout commence à prendre forme, c’est la meilleure façon de décrire ce qui arrive. On est en meilleure santé et on commence à trouver ce qui fonctionne pour nous.” Damian Lillard.

Sur la saison, Lillard tourne à 29,8 points (46% aux tirs et 40% à trois points), 4,4 rebonds et 7,9 passes décisives.

Via ESPN et Oregon Live.

Leave a Reply