Adam Silver sur les futurs hommages lors du All-Star Game NBA : “Rester authentique et ne pas forcer les choses”

Adam Silver sur les futurs hommages lors du All-Star Game NBA : “Rester authentique et ne pas forcer les choses”

Présent au dernier All-Star Game à Chicago en 1988 alors qu’il était encore étudiant, Adam Silver va vivre celui de 2020 avec une tout autre émotion. Commissionner de la NBA après avoir succédé à David Stern il a répondu aux nombreuses questions de NBCSChicago quant à la période plutôt triste dont fait face la NBA en ce moment.

C’est dans un contexte très particulier qu’Adam Silver et la NBA vont aborder ce All-Star Weekend, habituellement destiné à fêter le basketball. En effet, avec les disparitions récentes de deux légendes qui ont beaucoup œuvré pour le rayonnement de la ligue à savoir David Stern et Kobe Bryant, l’émotion risque d’être forte.

S’il y a bien une chose qu’Adam Silver souhaite mettre en avant depuis ces deux tragédies, c’est bel et bien la manière dont la famille du basketball s’est réunie pour honorer la mémoire de ces deux grands hommes.

« C’est un rappel de la force de cette famille. Des propriétaires d’équipes, des anciens propriétaires d’équipes, des joueurs, des anciens joueurs, des cadres de la ligue et des équipes et même des anciens, on a l’impression d’être dans une organisation familiale. Dans les moments difficiles, une famille se rassemble. J’ai été très touché cette semaine par l’effusion de soutien non seulement pour la famille de Kobe, mais aussi pour les familles des autres victimes de cet accident d’hélicoptère. J’ai été touché par le désir des joueurs de commémorer Kobe et sa fille lors du All-Star Game et des événements qui se déroulent actuellement et aussi par ceux qui veulent s’assurer que nous honorons David Stern lors d’une occasion de fête comme le All-Star Weekend. J’ai toujours pensé que c’était spécial de faire partie de cette ligue. Et maintenant, pour ma 28e année ici, je me le rappelle constamment. Même à l’époque, les supporters du monde entier, qui par le biais des médias sociaux ou directement au bureau de la ligue, ont fait part de leurs condoléances et de leur désir de participer d’une manière ou d’une autre à la commémoration de Kobe et de David. »

Une chose est sûre pour Silver, la NBA n’est rien d’autre qu’une grande famille soudée et ce peu importe les différends entre chaque personne.

« La connexion qui découle du sport ne ressemble à rien de ce que nous connaissons. Ce sont des liens spéciaux. Cela a été particulièrement émouvant pour moi. Aussi important que David Stern ait été dans ma vie, et aussi renommé que Kobe l’a été en tant que joueur et plus récemment en tant que cinéaste et homme d’affaires, l’afflux de soutien est au-delà de ce que j’aurais pu attendre ou anticiper, car il est tellement international et a une si grande portée. »

A l’approche donc de cet événement, Silver a été interrogé sur la manière dont ils allaient rendre hommage aux deux légendes.

« En restant authentique et en ne cherchant pas à forcer les choses. En mettant en place une plateforme pour commémorer, mais aussi célébrer et laisser ces événements, se dérouler à leur manière. C’est ce que j’ai appris au fil des ans ici. Il ne faut pas essayer de surproduire ces événements. Je ne doute pas qu’il y aura des moments spontanés. Je pense que certaines choses que nous prévoyons peuvent tomber à plat ou ne pas avoir l’impact souhaité. Mais d’autres petits moments que nous n’aurions jamais prévus finiront par être les moments les plus mémorables du week-end.

Le même conseil que j’entends de la part des experts en matière de deuil est qu’il faut laisser ces émotions se dérouler de manière naturelle. Ne forcez pas les choses. Je pense que chacun d’entre nous, dans sa propre vie, dans les moments de deuil, souvent, on passe en un instant d’un stade ou ça semble aller à un sentiment de dévastation. On laisse faire et on accepte l’état dans lequel on se trouve à ce moment-là. Et je pense que nous avons pu le constater au cours des derniers jours. Il y a eu des joueurs qui ne se sentaient pas à l’aise pour jouer, mais qui ont trouvé une inspiration particulière une fois sur le terrain. Et je pense qu’il y a d’autres joueurs plus jeunes qui n’ont jamais connu Kobe, mais qui ont été affectés d’une manière qu’ils n’auraient jamais pu prévoir. »

Ainsi, l’équipe LeBron portera le numéro 2 sur chacun de ses maillots alors que l’équipe Giannis portera le numéro 24, une belle manière de commémorer le Mamba. Les deux équipes porteront aussi un écusson avec 9 étoiles en l’honneur des 9 victimes de l’accident.

« C’est festif, mais émouvant. C’est ce qui fait de ces grands athlètes des personnes si spéciales. Je pense que ce que nous oublions parfois, en tant que fans, c’est qu’il s’agit d’une période de deuil très publique. Mais à tout moment, dans une ligue de 450 joueurs, des dizaines d’entraîneurs, des centaines de dirigeants, quelqu’un vit invariablement une sorte de tragédie personnelle et le plus souvent inconnue du public. Pourtant, nos joueurs et nos équipes continuent à se faire concurrence. C’est en quelque sorte la raison pour laquelle ces athlètes sont si inspirants pour les gens. Et à Kobe en particulier, parce que Kobe était un monstre de compétition, peut-être plus que tout autre joueur que j’ai connu dans la ligue. Je ne veux rien enlever aux meilleurs joueurs de tous les temps, mais son éthique de travail était parfois inimaginable pour d’autres joueurs. »

 

Leave a Reply