[Interview] Rudy Gobert : « Si on regarde vraiment les matchs et l’impact, pour moi il n’y a pas tant débat que ça »

[Interview] Rudy Gobert : « Si on regarde vraiment les matchs et l’impact, pour moi il n’y a pas tant débat que ça »

Après être passé si près du All-Star Game, Rudy Gobert va disputer dans quelques jours son premier match des étoiles, mais actuellement il a la tête ailleurs, au Jazz, qui après une très grosse série, a calé. Cependant après la victoire polémique face à Portland, cette nuit Utah a eu le dernier mot au buzzer à Houston grâce à Bojan Bogdanovic.

J’imagine que cette victoire doit faire du bien après la série de 5 défaites consécutives et la victoire compliquée dernièrement contre Portland. Qu’est ce que t’as pensé de ce match ?

Écoute, c’est une équipe qui joue un style de basket un peu particulier, on avait prévu un gameplan et on l’a appliqué. On a su rester dans le match, on a pris un peu d’avance vers la fin, mais ils ont mis deux gros tirs. Ensuite nous aussi on a mis un gros tir, Bojan a mis un shoot énorme. On a récupéré la victoire et vraiment c’est super. »

Niveau tactique sur ce match, on t’a vu beaucoup défendre sur Russell Westbrook

« Le plan c’était que je garde Westbrook. Il ne shoote pas beaucoup à trois points et est très agressif vers le panier depuis qu’il joue à Houston. J’ai défendu sur lui et ça a permis aux autres de ne pas avoir à venir en aide quand il attaquait le panier. Il a mis quelques tirs quand je défendais sur lui, mais je trouve qu’on a fait un bon boulot. Il a beaucoup marqué en transition et c’est là où on n’a pas été bon, mais bon on a gagné . »

Cet été vous avez recruté de nouveaux joueurs importants comme Mike Conley et Bojan Bogdanovic et plus récemment Jordan Clarkson, brillant ce soir (30 points). Qu’est ce qu’ils apportent au quotidien et dans l’équipe ?

« Ils sont super pour nous et le groupe, même si Mike a eu des blessures, mais il commence à vraiment bien revenir. Bojan c’est super de l’avoir sur le terrain. Le fait qu’il shoote comme ça de cette manière, ça ouvre de l’espace. Il a rentré un gros tir et c’est celui qui fallait. »

Tu es encore en progression cette année, notamment en termes de régularité. 

« Je n’ai fait que bosser cet été, pour essayer de progresser et être meilleur chaque année. Le but c’est vraiment d’aider l’équipe, qui me fait confiance, à être meilleure chaque année. »

Tu es double défenseur de l’année en titre. Quels autres joueurs avec toi pourraient prétendre à cette récompense cette année ?

« Écoute, moi je suis avant tout concentré sur moi et mon équipe. Il y a quelques joueurs qui sont dans la conversation, mais si on regarde vraiment les matchs et l’impact, pour moi il n’y a pas tant débat que ça. Le but est de continuer à bien défendre en tant qu’équipe et on verra où on en sera à la fin de la saison ».

Tu as enfin été sélectionné au All-Star Game cette année, la récompense de tes efforts depuis plusieurs saisons. Comment tu l’as appris et qu’est-ce que cet accomplissement représente pour toi en tant que joueur ?

« Je l’ai appris par téléphone quand je me suis réveillé de ma sieste parce qu’on avait match ce jour là (rire). C’est un rêve de jeune d’être All-Star donc c’est cool d’enfin avoir cette récompense. Pour moi ça récompense aussi le travail qu’on fait en tant qu’équipe. »

Est-ce qu’il y a un événement que tu attends en particulier durant le All-Star Weekend ou que t’as hâte de découvrir ?

« Pas vraiment, je veux surtout profiter du weekend et du moment avec ma famille. Ma famille va venir de France, ça va être sympa et puis voilà essayer de profiter un maximum. »

Dernière question. Depuis plusieurs années sur les réseaux, beaucoup de personnes parlent du défi qu’Evan Fournier t’avait lancé, qui est de mettre un stepback à trois points pendant un match. Est-ce qu’on pourrait te voir tenter ça au All-Star Game ?

« (Sourire) déjà un trois points ce serait pas mal… on ne sait jamais, on ne sait jamais ».

Propos recueillis par Mael de Fromont à Houston

Leave a Reply