Cam Reddish progresse lentement mais sûrement : “Je ne peux que faire mieux”

Cam Reddish progresse lentement mais sûrement : “Je ne peux que faire mieux”

Drafté cet été à la 10e position par Atlanta, Cam Reddish a eu du mal à rentrer dans le moule de la NBA. Ses performances au tir ont souvent été ciblées notamment à 3pts et le joueur en a conscience. Le jeune ailier s’entraîne en conséquence avec Vince Carter afin d’améliorer son jeu de jambes et son mouvement de tir.

« J’appelle cela ne pas bousculer les choses et se précipiter dans son jeu, des deux côtés du terrain. » A déclaré Carter. « Je pense que ça l’a aidé, parce que maintenant il est concentré et précis. Tout est précis. Vous arrivez à ce que vous voulez, vous n’avez pas à vous inquiéter de devoir vous ajuster, c’est juste, “Boom, je suis concentré”. Et ça a marché pour lui. »

Les deux hommes ont commencé à réellement travailler beaucoup ensemble depuis le mois de décembre. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le rookie apprend vite et qu’on peut constater une progression régulière. Cam de son côté en est le premier satisfait.

« Auparavant, je tirais à 5 % de réussite, quel que soit le mois. » A déclaré Reddish.

Il est vrai qu’en se penchant sur les stats du rookie notamment lors du mois d’octobre, on constate un vilain 1-18 derrière la ligne, donnant ainsi un pourcentage de réussite de 5 %. Mais on constate aussi par la suite l’évolution du joueur. Le mois suivant, 27 %, en décembre, 31 % pour ensuite arriver à 40 % en janvier.

Quoi qu’il en soit, l’ailier compte bien continuer de travailler dur pour devenir un bien meilleur shooter, d’autant plus qu’il a encore de longues années devant lui.

« Je ne peux que faire mieux. » A déclaré Reddish. « Je dois juste continuer à travailler et essayer de devenir meilleur. Je dois rester concentré. »

Avec cette progression constante, Reddish commence de plus en plus à ralentir et à laisser le jeu venir à lui. Son coéquipier Kevin Huerter, qui était rookie lui aussi la saison dernière a éprouvé des difficultés semblables.

« Parfois, cela arrive quand on est novice dans quelque chose. Je me souviens des difficultés que j’ai rencontrées l’année dernière, qui sont celles que rencontrent les rookies. » A déclaré Kevin Huerter. « Il suffit de s’adapter à la ligue, de ralentir, d’être confiant et de laisser le jeu venir à lui, je pense qu’il se débrouille bien mieux en faisant ainsi. »

Sa prise de décision semble aussi s’être améliorée à l’image d’un rebond offensif contre les Clippers le 22 janvier. Les Hawks avaient besoin de faire tourner l’horloge et sur la dernière possession, Reddish aurait pu prendre un tir. Mais il a plutôt laissé tourner l’horloge, le signe d’un certain assagissement pour Lloyd Pierce.

« Je pensais qu’il allait tirer ce qui aurait été une action à la Cam Reddish si le tir avait été pris et qu’il était rentré. » A déclaré Pierce. « Il a énormément de confiance en lui, et je suis sûr qu’il y a pensé. Ça aurait été bien, mais on n’en avait pas besoin. Nous avions juste besoin de faire tourner l’horloge. Mais je pense qu’en général, il joue agressivement des deux côtés du terrain. Il poursuit les gars en défense, il essaye d’arrêter les actions offensives. Sa défense a été formidable, et l’attaque émerge lentement. »

Bien avant qu’une amélioration notable au niveau de son tir soit faite, le jeune rookie n’a jamais été réellement inquiété par ses difficultés.

« Je n’ai jamais vraiment été inquiet à ce sujet. Je savais que ça allait finir par rentrer. Je savais que ça allait rentrer tôt ou tard. Ça ne rentre toujours pas à la fréquence que je souhaiterais et il y a encore beaucoup de travail à faire, mais je pense que je vais dans la bonne direction. »

 

Leave a Reply