Le déchirant discours de Vanessa Bryant en hommage à son mari, Kobe

Le déchirant discours de Vanessa Bryant en hommage à son mari, Kobe

Exceptionnelle de force et de courage, Vanessa Bryant s’est tenue devant les milliers de personnes rassemblées au Staples Center hier pour rendre un dernier hommage public à son mari Kobe Bryant et sa fille Gianna. Nous avons retranscrit ici la seconde partie de son discours, consacrée à Kobe.

« Mon âme sœur. Kobe était connu comme un compétiteur acharné sur le terrain. Le meilleur de tous les temps, auteur, vainqueur d’un Oscar, et le Black Mamba. Mais pour moi, il était Kob’-Kob’, mon boo-boo, mon bay-boo, mon papi chulo. J’étais sa Vivi, sa principessa, sa reina, sa queen Mamba… Je ne pouvais pas le voir comme une célébrité, ni comme un incroyable joueur de basket. Il était mon doux mari, et le magnifique père de nos enfants. Il était à moi. Il était mon tout. Kobe et moi étions ensemble depuis mes 17 ans et demi. J’étais sa petite amie, son premier amour, sa femme, sa meilleure amie. Sa confidente, et sa protectrice. Il était le plus formidable des maris. Kobe m’aimait plus que je ne pourrais jamais le dire ou l’écrire. Il était du matin (early bird), moi du soir (night owl). J’étais le feu, il était la glace, et vice versa parfois. On s’équilibrait l’un l’autre. Il aurait tout fait pour moi. Je ne sais absolument pas comment j’ai pu mériter un homme qui m’aimait et me voulait plus que Kobe. Il était charismatique, un gentleman. Il était tendre, aimant et romantique.

Il était vraiment le romantique dans notre relation. J’avais hâte d’être à la Saint Valentin et à notre anniversaire chaque année. Il planifiait des voyages spécialement pour notre anniversaire, et un traditionnel cadeau chaque année pour notre mariage. Il prenait le temps de bien y réfléchir, il était tellement attentionné, même pendant qu’il travaillait dur pour être le meilleur athlète. Il m’a offert le vrai carnet et la vraie robe bleue que portait Rachel McAdams dans le film The Notebook. Quand je lui ai demandé pourquoi il avait choisi la bleue, il m’a dit parce que c’est elle que porte Allie quand elle revient vers Noah. On espérait vieillir ensemble comme dans le film. On a vraiment eu une histoire d’amour incroyable. On s’aimait de tout notre cœur. Deux personnes parfaitement imparfaites qui se sont unies pour former une magnifique famille avec nos filles incroyables.

Quelques semaines avant leur disparition, Kobe m’a envoyé un joli message dans lequel il me disait qu’il voulait qu’on passe du temps ensemble. Juste nous deux, sans les enfants, parce que j’étais sa meilleure amie avant tout. Nous n’avons jamais eu l’occasion de le faire. Nous étions occupés à prendre soin de nos filles, et pris par nos activités et responsabilités quotidiennes. Mais je suis reconnaissante d’avoir ce message. Il représente tellement pour moi. Kobe voulait que renouvelions nos vœux. Il voulait que Natalia prenne la suite de son entreprise, et il voulait que nous voyagions ensemble.
On parlait toujours du fait qu’on serait les grands-parents fun de nos petits-enfants. Il aurait été le plus cool des grands-pères. Kobe était le MVP des “girl dads”, ou MVD.
Il ne laissait jamais la lunette des toilettes relevée.
Il disait toujours à nos filles combien elles étaient belles et intelligentes. Il leur a appris à être courageuses et à s’accrocher quand les choses se compliquent. Quand Kobe a pris sa retraite de NBA, il a pris le relais comme celui qui emmenait et qui allait chercher nos filles à l’école. Quand il jouait, j’avais l’habitude d’arriver une heure en avance pour être la première dans la queue au moment de récupérer Natalia et Gianna. Quand il a pris le relais, je lui ai dit qu’il ne pouvait pas ne pas faire de même. Il a été en retard une fois, et on lui a bien fait savoir que moi, je n’étais jamais en retard. Après ça, il est arrivé une heure et 20 minutes en avance. Il a toujours su qu’il y avait matière à amélioration et il voulait toujours mieux faire. Il était très heureux de faire la navette et aimait passer du temps dans la voiture avec nos filles. C’était un père fou de ses enfants, actif et présent pour eux.

Il m’a aidé à donner le bain à Bianka et Capri presque tous les soirs. Il chantait des chansons rigolotes dans la douche et continuait à les faire sourire et rire pendant qu’il leur mettait de la crème et les préparait à aller au lit. Il avait des bras magiques qui pouvaient endormir Capri en quelques minutes seulement. Il disait qu’il en avait fait une science. Il adorait emmener Bianka à Fashion Island (à Newport Beach) et la regarder jouer près du bassin koi, il adorait l’emmener au parc aussi. Leur visite la plus récente au koi pond remonte à la veille de sa disparition et de celle de Gigi.

Il partageait un amour des films avec Natalia. Il l’emmenait voir Star Wars, Harry Potter… Et ils se faisaient des ‘movies marathons’ dont ils appréciaient chaque seconde. Il aimait aussi les films qui font pleurer, comme ‘Step Mom’, ‘Steel Magnolias’, ‘Little Women’. Il avait un cœur tendre.

Kobe savait où j’étais à chaque instant, tout spécialement quand j’étais en retard à ses matchs. Il s’inquiétait s’il ne me voyait pas assise à ma place au début de chaque match et demandait à la sécurité où j’étais durant le premier temps-mort du premier quart-temps. Et moi la maligne je lui disais qu’il n’allait pas marquer 81 points sur les 10 premières minutes de jeu. Je pense que tous ceux qui ont des enfants comprennent qu’on ne peut pas toujours être à l’heure. Il s’est habitué au bout d’un moment. Le fait qu’il pouvait jouer un match professionnel intense tout en s’assurant que nous étions bien arrivés au match montre encore une fois combien la famille passait en premier pour lui.

Il aimait être le coach de Gianna. Il m’a dit qu’il aurait aimé convaincre Natalia de jouer au basket pour qu’ils puissent passer plus de temps ensemble. Mais il voulait aussi qu’elle suive sa propre passion. Il a regardé Natalia jouer un tournoi de volley le jour de son anniversaire le 19 janvier et il a noté qu’elle était une joueuse très intelligente. Il était convaincu qu’elle aurait fait une excellente meneuse de jeu avec sa vision. Il m’a dit qu’il voulait que Bianka et Capri fassent du basket quand elles grandiront, là aussi simplement pour passer plus de temps avec elles, comme il le faisait avec Gigi.

Elles n’auront pas leur papa et leur sœur pour leur apprendre, et c’est une perte que je ne comprends vraiment pas. Mais je suis si heureuse que Kobe ait entendu Koko dire ‘dada’. Il ne sera pas là pour déposer Bianka et Capri à l’école. Il ne sera pas là pour me dire de tenir le coup quand on doit quitter la salle de classe en maternelle, et il ne sera pas là pour les visites de nos filles chez le médecin, pour me soutenir moi.

Il ne pourra pas accompagner nos filles jusqu’à l’autel, il ne pourra pas me faire danser en chantant ‘PYT’. Mais je veux que mes filles sachent et se souviennent quelle personne, quel mari incroyable leur père était. Le genre d’homme qui voulait apprendre aux générations futures à progresser, et à les empêcher de faire les erreurs qu’il avait lui-même faites. Il a toujours aimé travailler sur des projets visant à améliorer la vie des enfants. À travers sa carrière, ses livres ou encore son show Detail ou son podcast Punies, il nous a appris de très précieuses leçons sur la vie, le sport. Il écrivait les meilleures lettres d’amour, et Gigi avait aussi son talent pour exprimer ses sentiments sur le papier, pour vous faire ressentir son amour à travers ses mots. Elle était attentionnée comme lui. Ils étaient si faciles à aimer, tout le monde était naturellement attirés par eux. Ils étaient drôles, heureux, et ils aimaient la vie. Ils étaient si remplis de joie et d’aventure. Dieu savait qu’ils ne pouvaient pas être sur cette Terre l’un sans l’autre. Il a dû les appeler tous les deux pour rentrer au Paradis.

Babe, prends soin de notre Gigi, je m’occupe de Nani, BB et Koko. On est toujours la meilleure équipe. On vous aime, et vous nous manquez, Booboo et Gigi. Que vous puissiez tous les deux reposer en paix, et vous amuser au Paradis, jusqu’à ce que nous nous retrouvions. Nous vous aimons tous les deux. Vous nous manquez. Pour toujours et à jamais, Mommy. »

Les adieux bouleversants de Vanessa Bryant à sa fille Gianna

Leave a Reply