Une première depuis Kobe Bryant pour Bradley Beal : “Cela montre bien ce que représentait Kobe”

Une première depuis Kobe Bryant pour Bradley Beal : “Cela montre bien ce que représentait Kobe”

Décidément, les clins d’œil continuent de se succéder depuis le décès de Kobe Bryant. Hier, le Staples Center était occupé pour rendre un dernier hommage émouvant à Kobe avec des discours de sa femme Vanessa, mais aussi de Rob Pelinka, Shaquille O’Neal et Michael Jordan. Bradley Beal lui de son côté en a profité pour réaliser un exploit rare en inscrivant encore une fois plus de 50 points en back-to-back. Une première depuis le Black Mamba en 2007 qui avait inscrit 60 et 50 points en 24 heures contre Memphis et la Nouvelle Orléans.

Malgré la défaite contre Milwaukee 137-134 hier, Bradley Beal s’est réjoui d’une telle prouesse qu’il n’avait même pas réalisé dans sa tête jusque-là.

« Oh, c’est fou.” A déclaré Beal. « Je ne savais pas ça. Mais cela montre bien ce que représentait Kobe. C’était sa motivation, et la cérémonie d’aujourd’hui a fait revenir les sentiments, les larmes. J’étais juste concentré, et je m’amusais. C’était probablement le match le plus fun auquel j’ai pu participer. »

Face aux Bucks, Beal a envoyé 55 points à 58 % de réussite, dont un joli 8 sur 13 à longue distance. Autant dire que le sniper des Wizards était en feu. Toutefois, il a eu l’occasion de clôturer le match mais il a préféré passer la balle à son coéquipier, Rui Hachimura qui s’est fait contrer par Lopez.

« J’aurais probablement dû tirer à la fin du match. » A déclaré Beal. « Rui était très ouvert. J’aurais dû lui faire une passe rapide. Je l’ai en quelque sorte lobé, alors je l’ai mis en situation difficile. »

Même si l’exploit est rare, Bradley Beal ne veut pas jubiler autant que ça, il a une tout autre idée en tête.

« Une chose que j’ai apprise à respecter en apprenant la mort de Kobe, c’est que ce n’est pas le nombre de points que j’ai marqués, ce n’est pas le nombre de All-Star Games que je fais, ce n’est pas le nombre d’équipes All-NBA dans laquelle j’apparais qui compte. Quand je ne serai plus là, vous ne vous en souviendrez pas, et vous ne vous en soucierez pas non plus et j’ai l’impression que c’est ce que nous ressentons avec Kobe. Donc, vous savez, je sens que l’impact que vous laissez sur les autres et vos coéquipiers et tout le monde autour de vous, c’est ça qui est le plus important. Je pense donc que c’est ce que je prends le plus à cœur et que je garderai pour le reste de ma vie. »

1 Comment

Leave a Reply