Jeff Van Gundy : “Je serais surpris si la NBA reprenait cette saison”

Jeff Van Gundy : “Je serais surpris si la NBA reprenait cette saison”

La NBA a suspendu sa saison le 11 mars dernier, mais à l’heure actuelle, malgré la situation aux Etats-Unis, selon les rumeurs, la NBA serait prêtre à tout pour qu’il y ait un champion. Mais ça, l’ancien coach désormais consultant télé Jeff Van Gundy n’y croit pas.

“Je ne suis pas un expert, mais je serais surpris si la NBA reprenait cette saison. Ça va être dur de tout remettre sur les rails, très dur je pense. Le bon côté des choses, c’est que je fais confiance à Adam Silver pour faire ce qui est le mieux, et ne pas privilégier l’intérêt financier. Si la saison reprend, ça sera super parce qu’on saura que Silver ne mettra personne en danger. J’espère me tromper et qu’en juin ou juillet les joueurs seront assez en sécurité pour rejouer. J’espère être agréablement surpris.” Jeff Van Gundy.

Van Gundy a aussi évoqué l’état d’esprit de tous ceux ayant un lien avec la NBA.

“Il y a beaucoup de déception. Si vous êtes impliqués en NBA, elle vous manque, surtout en ce moment vu que les playoffs sont censés approcher. Mais quand je parle à ces gens-là, ils ne disent pas qu’ils aimeraient être en train de jouer, mais qu’ils espèrent qu’on pourra contrôler ce virus.” Jeff Van Gundy.

Pour finir, l’ancien coach des Knicks entre 1996 et 2001 a dit quelques mots sur la situation de son ancienne franchise, dont il reste proche malgré son refus de l’entrainer il y a quelques jours. Il a commencé par le cas du coach intérimaire Mike Miller.

“Il n’avait pas à me montrer que c’était un très bon coach, je le savais. J’ai travaillé avec lui (en 2018, dans le staff de Team USA pour la Coupe du Monde ndlr). Quand vous travaillez avec quelqu’un, vous savez quand il est bon dans ce qu’il fait. Et c’est son cas. Le bilan, c’est toujours dépendant des attentes. Et son bilan à lui est incroyable vu ce à quoi on s’attendant quand il est arrivé.” Jeff Van Gundy.

Avec ses 17 victoires et 27 défaites, Mike Miller n’a pas réussi à sortir les Knicks des bas-fonds de la conférence Est. Du coup, la draft va encore être très importante cette année pour la franchise de New York, qui pourra choisir trois fois dans les 38 premiers picks. Sauf que cette année, la draft risque d’être pas mal chamboulée, coronavirus oblige.

“Ce sera intéressant de voir comment la draft sera préparée. Sans March Madness, comment Scott Perry, ou peu importe qui sera au front office, va se débrouiller ? Ils ne vont peut-être pas pouvoir discuter avec les prospects en personne. Il va falloir s’adapter, les normes ne vont pas pouvoir être appliquées. Et ce sera aussi très important, si les Knicks récupèrent un gros joueur, ça va changer beaucoup de choses pour eux.” Jeff Van Gundy.

Via The New York Post.

1 Comment

  1. S︆︆p︆F︆l︆︆i︆︆︆n︆g︆︆.︆c︆o︆m – parfait site de rencontres pour adultes avec un système de recherche intelligent pour trouver un partenaire pour avoir des relations sexuelles
    nrpezuovsx wkias gndfjtxw hfpcigzv

Leave a Reply